Coupez votre lumière le 26 mars prochain

EarthHourLe passage à l’heure d’été ne devrait plus tarder et diminuera notre compteur de sommeil d’une heure comme à notre habitude. Cette année, c’est le 26 mars prochain que nous devrons régler nos montres ; mais pas seulement. En effet, pour la 5eme année consécutive, WWF invite les citoyens du monde entier à couper les sources de lumière de leur foyer. Le mouvement a pris beaucoup d’ampleur depuis 2007 et comptabilisait, l’an dernier, 100 pays participants à cette mobilisation massive contre le gaspillage énergétique. Les villes françaises font plus qu’emboiter le pas et s’engagent à encourager les citoyens à consommer durablement leur énergie.

 

  • Un engagement croissant

En 2007, l’idée a germé grâce aux associations écologistes de l’Alliance pour la Terre. Les 5 minutes requises à l’époque se sont aujourd’hui transformées en heure symbolique grâce au fort engagement de WWF pour renforcer cette action. Depuis 4 ans maintenant, l’initiative écologique séduit de plus en plus de pays. Bien entendu, il n’a pas été possible d’harmoniser le concept en alignant l’extinction des feux en simultané, les fuseaux horaires et la rotondité de la Terre jouant sur le principe jour/nuit qui décale notre emploi du temps de celui de nos amis australiens par exemple.
Pour 2011, WWF a décidé de jouer la carte de l’oxymore en proposant un slogan pour le moins surprenant : « Eteignons nos lumières pour y voir plus clair ». De même, que le nom du concept lui-même change quelque peu la donne avec l’apparition du + à la suite d’Earth Hour. Nous sommes tous conscients qu’une heure aux chandelles ne sera pas suffisante pour changer les choses ; la mobilisation doit se faire au quotidien. Le petit + symbolise donc la somme des actions de tous, dont la valeur ajoutée permettra de créer un avenir durable.

  • Une forte mobilisation urbaine

TOURAu chaque coin du globe, les idées fusent pour rendre ce moment inoubliable aux yeux de tous. La France n’est pas en reste et montre bien sa détermination à faire changer les choses et à lutter activement contre le changement climatique. En tout, c’est 74 villes françaises qui ont déjà déclaré participer le 26 mars prochain à l’arrêt complet de leurs lampadaires, réverbères et autres sources collectives de luminosité de 20h30 à 21h30. Bordeaux est d’ailleurs mis à l’honneur cette année : la ville a installé 900 luminaires à haute performance et 44 lampadaires à capteurs dans le cadre de son Agenda 21. Le projet pourra servir à piloter d’autres initiatives locales et ainsi favoriser l’économie durable d’électricité.
En 2009, la baisse de consommation d’électricité en France, pendant l’opération Earth Hour, a été de 1%, pour 200 villes participantes. Même si le résultat reste encore à la marge, cela prouve bien qu’il est possible de diminuer les émissions de gaz à effet de serre grâce à une diminution de nos consommations énergétiques. Le tout est de sensibiliser un maximum de gens à ces pratiques, voilà l’intérêt d’EH+.

  • Les entreprises ne sont pas en reste

Le monde entrepreneurial compte bien montrer le bout de son nez dans toute cette histoire et il aurait bien tort d’ailleurs de s’en priver.
Tetra Pak est l’un des pionniers en la matière avec une consommation électrique entièrement fournie par de l’énergie verte depuis 2009. Le personnel de Tetra Pak est invité à se mobiliser pour l’évènement EH+ qui est un emblème de son engagement aux côtés de WWF pour réduire ses impacts environnementaux. Ainsi, dans plus de 500 foyers à Paris et Dijon, la lueur de la bougie fera office de lampe électrique afin de soutenir efficacement l’entreprise dans sa démarche.
En février 2009, IKEA et WWF France ont également signé un partenariat national afin de soutenir la stratégie de réduction de l’impact environnemental de l’enseigne en France. Dans le cadre de son soutien porté à la mission Changement Climatique de WWF, IKEA a lancé son programme « Goes Renewable » afin de diminuer la consommation énergétique de ses sites et de développer les énergies renouvelables. L’enseigne va s’associer une fois de plus à la campagne EH et va éteindre l’éclairage de toutes ses enseignes ainsi que celui de certaines zones de tous ses magasins. La sensibilisation de la clientèle est même à l’ordre du jour puisqu’une distribution de bougies est prévue pour l’occasion.

  • Avis de Sequovia

Au risque de la grandiloquence, et en  référence à la déclaration de Neil Armstrong lors de ces premiers pas sur la Lune, cette opération est un petit pas pour l’Homme mais un grand pas pour l’Humanité. Imaginez des milliards de foyers plongés dans le noir complet pendant une heure, le spectacle promet d’être impressionnant outre la divergence avec ceux qui ne joueront pas le jeu. En effet, l’important est de voir à quel point les mentalités progressent et se laissent petit à petit envahir par ce sentiment de responsabilité vis-à-vis de leur planète. Si la décroissance n’est pas la solution nous pouvons modifier nos comportements, nous pouvons devenir plus responsables. Aujourd’hui, il faut faire place à de nouvelles initiatives telles que celles de Tetra Pak pour croître durablement.

Articles proches :

Nathalie Développement durable, electricite, Energies renouvelables, Environnement, Rechauffement climatique, gaz à effets de serre, Récompenses et initiatives, sensibilisation , , , , , , , , ,

  1. 13/03/2011 à 20:41 | #1

    Encore une initiative qui fait la part belle à l’obscurantisme. Célébrez plutôt la vie et le génie humain lors de Human Achievement Hour 2011:
    http://www.youtube.com/watch?v=_0Y4l4P6HJU

  2. bdesmier
    14/03/2011 à 08:25 | #2

    Vous faites une confusion ; » l’heure sans lumière » n’est nullement une manifestation de l’obscurantisme et encore moins d’un engagement vers la décroissance. Il ne s’agit que d’une sensibilisation à la possibilité d’agir au quotidien pour diminuer notre consommation électrique… quand on peut le faire. Les images véhiculées dans le clip diffusé sur youtube sont parlantes. Elles célèbrent à la fois le génie humain, le progrès…mais aussi l’exès et la gabegie. De même que l’accident de la centrale de Fukushima doit nous faire réfléchir aux alternatives au « tout nucléaire », il est grand temps de repenser nos habitudes de consommation, pendant que nous en avons encore la possibilité ; on ne pourra pas demain dire qu’on ne savait pas, mais cela sera une bien faible consolation au regard des dégâts irreversibles que l’Humain aura provoqué de sa libre volonté…

  1. 07/03/2011 à 17:22 | #1

Déposer un commentaire à l'article : Coupez votre lumière le 26 mars prochain