Accueil > Développement durable, Environnement, TIC et services > Imiter les prouesses de la nature : biomimétisme, écologie industrielle et ACV

Imiter les prouesses de la nature : biomimétisme, écologie industrielle et ACV

geckoDurant des millions d’années d’évolution, la nature s’est améliorée pour arriver à des prouesses qui sont à la fois en parfaite harmonie avec le monde qui les entoure, et très efficace. Alors, pourquoi ne pas s’en inspirer ?

La nature est la plus performante des inventions !

Les prouesses de la nature sont quotidiennes, et s’apparentent parfois à des petits miracles quotidiens. Ce monde est le nôtre, et il ne tient qu’à nous de nous en inspirer.

Ainsi, avant d’essayer d’inventer de nouvelles formes, structures ou matériaux, pourquoi ne regardons-nous pas ce que la nature a déjà amélioré au cours des millions d’années précédentes ? La sélection naturelle a permis d’obtenir des structures et des écosystèmes tout à fait extraordinaires, alors profitons-en !

Voici quelques exemples de biomimétisme.

.
Le velcro inspiré des fleurs de bardane

velcro-bardaneLe velcro est l’exemple le plus connu de biomimétisme. L’inventeur de cette bande auto-agrippante, De Mestral, en avait eu l’idée au cours d’une promenade dans la campagne en observant qu’il était difficile d’enlever les fleurs de bardane accrochées à son pantalon. Il nomma ainsi son invention « velcro » pour « velours » et « crochets ». Cette innovation permet ainsi de faire adhérer deux matériaux de façon simple et réversible.

.Une adhésif réutilisable à vie et extrêmement performant inspiré du gecko

geckoDes chercheurs de l’université de Berkeley ont inventé un système qui adhère à toutes les surfaces, sur le modèle des pattes de gecko. Elle a ainsi une force d’adhésion bien supérieure à toutes les colles connues, et est « décollable » et « recollable » à volonté.

.

.

Un TGV aérodynamique inspiré du colibri

shinkansen-martin-pecheurL’aérodynamisme du Shinkansen (le TGV japonais) est inspiré du martin-pêcheur, oiseau connu pour sa vitesse de pénétration d’un élément (l’air) dans un autre (l’eau). Ainsi, l’effet de choc ressenti dans les trains à l’entrée dans les tunnels est fortement limité..

.

.

Une peinture autonettoyante inspirée des fleurs de lotus

peinture-autonettoyante-lotusLa société Sto s’est directement inspirée des propriétés autonettoyantes de la feuille de Lotus pour mettre au point une peinture extérieure autonettoyante baptisée Lotusan. Grâce à, une topographie complexe, il suffit de l’eau de pluie pour nettoyer la surface peinte. Un bon moyen d’économiser détergents et produits chimiques..

.
Un tapis inspiré de l’aléatoire de la nature

entropy-interface-feuillesDavid Okey, designer de la société Interface, s’est inspiré de l’observation de tapis de feuilles pour concevoir son nouveau modèle de carreaux de tapis au motif changeant d’un carreau à l’autre. Son innovation, qu’il a judicieusement nommé Entropy, permet ainsi de poser les carreaux dans n’importe quel sens, les tailler et les juxtaposer aux autres carreaux, éliminant ainsi les retailles et, par conséquent, les pertes de temps, d’argent et de matériel. De plus, il est facile de remplacer un seul carreau, taché ou brûlé, sans changer l’apparence du tapis, même après plusieurs mois d’utilisation.

Un bâtiment à température constante toute l’année

batiment-termitiereGrâce à un ingénieux système de ventilation, les termitières gardent une température constante, quel que soit la température extérieure. S’appuyant sur cette prouesse, de nombreux bâtiments ont pu réaliser des économies de chauffage et de climatisation de l’ordre de 50 à 90%.

.

L’écologie industrielle inspirée des écosystèmes naturels

ecologie-industrielle-ecosystemesL’écologie industrielle vise à créer des connexions de flux de matière et d’énergie entre les différentes industries d’un parc. Fidèles au principe de Lavoisier : « Rien ne se perd, rien ne se crée : tout se transforme », les industries créent des connexions pour que chaque déchet d’une industrie forme une ressource pour un autre. Kalundborg au Danemark, est souvent montrée en exemple depuis les années 90.

L’Analyse du Cycle de Vie inspirée de la nature

acvPourquoi produisons-nous à l’heure actuelle des sources de pollution ? La pollution n’existe pas dans la nature, et l’analyse de cycle de vie (ACV) permet ainsi de prendre en compte l’impact environnemental de tout produit, de la fabrication à la fin de vie.

Plusieurs types d’ACV existent : du berceau à la tombe (cradle to grave) ou du berceau au berceau (cradle to cradle) avec un recyclage. C’est ce dernier qu’il va falloir développer pour continuer dans un monde durable.

.

L’avis Sequovia

On peut croire au génie de l’homme, le génie de la nature nous supplantera toujours.

Pour que l’homme se replace en accord avec celle-ci, Janine Benyus a défini quelques grands principes du biomimétisme :
•    La Nature fonctionne à l’énergie solaire.
•    La Nature utilise seulement l’énergie dont elle a besoin.
•    La Nature adapte la forme à la fonction.
•    La Nature recycle tout.
•    La Nature récompense la coopération.
•    La Nature capitalise sur la diversité.
•    La Nature recherche l’expertise locale.
•    La Nature ne fait pas d’excès.
•    La Nature utilise ses limites pour stimuler sa créativité.

La Nature a donc trouvé des moyens d’être efficace et de s’adapter à son environnement, deux propriétés que nous recherchons à une époque où les crises énergétique et écologique (notamment) vont créer des tensions planétaires.

Gunter Pauli, créateur de l’initiative ZERI (Zero Emission Resource Initiative) compte même aller plus loin grâce au biomimétisme. Son objectif affiché : zéro pollution, zéro prélèvement, zéro rejet et sa devise : « il ne faut pas polluer moins, il faut arrêter de polluer » sont des exemples à suivre pour tout industriel.

Articles proches :

Julien Morel Développement durable, Environnement, TIC et services , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

  1. 09/02/2010 à 19:41 | #1

    je ne peux que vous invitez à visiter notre site :
    http://tpebiomimetique.e-monsite.com/
    il ouvre dans un angle particulier au potentiel de la biomimétique : l’aérodynamique face au modèle parfait de la nature

  1. 01/12/2009 à 15:52 | #1
  2. 15/12/2009 à 13:37 | #2
  3. 22/12/2009 à 15:57 | #3
  4. 18/01/2010 à 15:43 | #4
  5. 10/02/2010 à 16:12 | #5

Déposer un commentaire à l'article : Imiter les prouesses de la nature : biomimétisme, écologie industrielle et ACV