Accueil > Développement durable, Santé > Grippe A – H1N1 : Prévenir les risques en entreprise

Grippe A – H1N1 : Prévenir les risques en entreprise

Le risque de pandémie est désormais avéré. Un américain sur deux pourrait être atteint, quant aux français les prévisions divergent, des chiffres les plus alarmistes aux plus optimistes (7,5%). Chaque entreprise doit donc se préparer à affronter l’arrivée imminente de la grippe. Si de nombreuses grandes entreprises ont d’ores et déjà mis en place un plan un plan d’actions afin de préserver la santé de leurs employés et le risque d’absentéisme, la majorité des PME doivent agir.
 Au nom du principe de précaution, Sequovia vous propose un état des lieux sur le risque de pandémie et un récapitulatif de gestes de prévention que toute entreprise peut mettre en œuvre, quelle qu’en soit sa taille.



Comment se propage cette grippe ?

• Par la toux, les éternuements ou les postillons,
• Par contact rapproché avec une personne infectée (ex : lorsqu’on embrasse ou qu’on serre la main),
• Par contact avec des objets touchés et contaminés par une personne malade (ex : une poignée de porte, un bouton d’ascenseur, …).


Quels sont les symptômes ?

• Fièvre supérieure à 38°C,
• Courbatures,
• Grande fatigue,
• Signes respiratoires comme la toux.


Risques majeurs pour les entreprises :

• Absentéisme (estimé par le ministère de la santé à 25% en moyenne, et 40% pour les deux semaines de pic pandémique),
• Difficulté d’approvisionnement auprès des fournisseurs et sous-traitants,
• Contrôle ou restriction des liaisons internationales, voire nationales,
• Interruption de certains secteurs d’activité ayant lieu en public (spectacles, manifestations sportives, culturelles ou festives, tourisme, loisirs, restauration…).


Comment s’en protéger ?

Gestes personnels :

• Lavez-vous les mains plusieurs fois par jour avec du savon ou utilisez une solution hydroalcoolique,
• Lorsque vous éternuez ou toussez, couvrez vous la bouche et le nez avec votre manche ou un mouchoir à usage unique,
• Eviter au maximum le contact physique avec d’autres personnes (notamment les bises ou les poignées de main),
• En cas de symptômes grippaux, appelez votre médecin traitant.
Des masques gratuits peuvent être délivrés sans ordonnance,
Contactez le 15 uniquement en cas d’urgence.

En prévision, la France a acquis 94 millions de vaccins et 33 millions d’antivirus.
Dès le moi de mai, l’INPES a déployé une grande campagne de communication  pour mettre en avant des informations simples sur le virus et les précautions d’hygiène.

En tant que gérant d’une entreprise :

• Etablir un Plan de Continuité de l’Activité (PCA)  pour prévoir la gestion de l’entreprise ou la collectivité pendant la crise pandémique
• Former des employés polyvalents pour qu’ils puissent remplacer les absents,
• Communiquer sur les gestes personnels (cf. ci-dessus) et votre stratégie de prévention,
• Qualité de l’air
      – Si vous disposez d’une climatisation à recirculation d’air, effectuer un audit climatisation sanitaire,
      - Si la ventilation est mécanique ou naturelle, réaliser un audit qualité de l’air intérieur,
• Réduire la possibilité de contact physique de masse :
      – Cloisonner les open-spaces,
      – Eviter le rassemblement d’un grand nombre d’employés dans la même pièce,
      – Privilégier le télétravail et les webconférences,
      – Elargir les plages horaires de services comme la cafétéria,
• Mettre à la disposition des employés des moyens de se laver les mains avec du savon (ou des solutions hydroalcooliques) et des masques en cas de pandémie.


Genèse d’une pandémie annoncée

Alors que le virus de la grippe saisonnière est d’origine humaine, le virus de la grippe A n’affectait auparavant que les porcs. C’est maintenant un virus tenace et transmissible d’homme à homme. Il est dû à une recombinaison d’éléments génétiques provenant de différents virus d’origine porcine, aviaire et humaine. Il a été découvert pour la première fois au Mexique au début de l’année 2009.

Initialement, cette grippe a eu de nombreuses appellations : grippe nord-américaine, grippe mexicaine, grippe porcine ou grippe nouvelle. Mais ces appellations nuisaient tantôt au tourisme nord-américain, tantôt à l’industrie alimentaire porcine, et ainsi l’OMS lui a recommandé le nom de grippe A (H1N1) le 30 avril 2009.

Alors que l’OMS a d’ores et déjà déclaré l’état de pandémie mondiale (niveau 6) depuis le 11 juin 2009, la France est toujours en état d’alerte 5A (« extension géographique de la transmission interhumaine du virus à l’étranger »).

Le principe de précaution nous est cher et nous espérons que vous pourrez trouver, parmi ces renseignements, des mesures adaptées pour la santé de tous.

L’équipe Sequovia



Articles proches :

Julien Morel Développement durable, Santé , , , , , , , , , , , ,

  1. Il n'y a pas encore de commentaire à l'article Grippe A – H1N1 : Prévenir les risques en entreprise
  1. 04/09/2009 à 09:55 | #1

Déposer un commentaire à l'article : Grippe A – H1N1 : Prévenir les risques en entreprise