Sequovia, facilitateur du developpement durable

Accueil arrow Dossier gestion des déchets arrow Les déchets des entreprises

Les déchets des entreprises

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

A.    Lexique : classification des déchets

La classification des déchets est donnée précisément dans  Décret n° 2002-540 du 18/04/02 relatif à la classification des déchets. Il catégorise l’ensemble des déchets en 20 sections puis en sous-sections, il en existe presque 1000 !

Nous nous sommes penchés plus spécifiquement sur quelques types de déchets qui nous semblaient les plus pertinents à étudier pour les entreprises:

  • Les eaux usées industrielles et les boues d’épuration
  • Les déchets industriels banals (papier+plastiques+ métaux)
  • Les DEEE
  • Les déchets dangereux


1.    Les eaux usées et boues d’épuration


Les eaux usées sont des eaux altérées par l’activité humaine qu’elle soit agricole ou industrielle. Elles sont considérées comme des déchets par la loi du 15 juillet 1975.  Ces eaux usées issues de l’activité industrielle ou agricole sont bien souvent sales, parfois polluées par des éléments toxiques ou pathogènes. Il est donc nécessaire de traiter ces eaux usées avant de les reverser dans la nature pour éviter de contaminer les nappes phréatiques et autres sources d’eau potable.

Le traitement des eaux usées permet d’obtenir des boues qu’il est possible de valoriser. On distingue quatre sortes de boues d’épuration :

  • Boues primaires : elles sont produites par une simple décantation des Matières en Suspension (MES) contenues dans les eaux usées. Cette méthode permet de retenir  70% des MES, elle est de moins en moins utilisée.
  • Boues issues du traitement physico chimique des eaux usées : durant le traitement de l'eau usée, il a été rajouté un réactif (sels de fer, d'aluminium, etc.) pour agglomérer les fines particules et améliorer la décantation. Avec cette méthode, 90% des MES peuvent être captées.
  • Boues issues du traitement biologique des eaux usées : elles sont aussi appelées boues secondaires, elles sont constituées des résidus de bactéries qui ont pour rôle d'éliminer une partie de la matière organique contenue dans les eaux usées en les digérant.
  • Boues mixtes : sont un mélange de boues primaires et biologiques.


En savoir + :



2.    Les déchets industriels banals

Les autorités distinguent les déchets dangereux des déchets banals des entreprises, commerçants et artisans (papiers, cartons, bois, textiles…). Les déchets industriels non dangereux ou "banals" (DIB) sont les déchets des entreprises non dangereux qui sont aussi appelés "déchets assimilés aux déchets ménagers". Les DIB regroupent à la fois :

  • des emballages usagés (bidons en plastique, cartons…),
  • des déchets de production (sciures, découpes, rebuts…),
  • des produits usagés (papier, invendus, équipements hors service…)
  • des matériaux (verre, plastique, fer, déchets organiques…)


a.    Les déchets plastiques

Les déchets plastique ont des origines diverses : déchets de la transformation, emballages usagés de l'industrie et des centres de grande distribution, déchets de démolition ou de réfection, déchets de produits électriques et électroniques en fin de vie, contenus d'automobiles hors d'usage, films agricoles, déchets d'ordures ménagères...
Ceux-ci  forment deux catégories distinctes: les thermoplastiques et thermodurcissables.

Les thermoplastiques, sous l'action de la chaleur, fondent et reprennent leur rigidité en refroidissant. Cette propriété permet de les recycler sous forme de matière première. Au sein de cette catégorie, on retrouve :

  • Le PET (polyéthylène téréphtalate)  utilisé pour les bouteilles en plastique transparentes
  • Le PEHd (polyéthylène haute densité) utilisé pour des objets plastiques rigides (bouteilles produits ménagers, bouchons, tuyaux)
  • Le PEBd (polyéthylène à basse densité) utilisé pour des objets plastiques souples (les sacs ou films alimentaires)
  • Le PP (polypropylène) utilisé notamment pour les pots de yaourts

Les thermoplastiques représentent 80% de l’ensemble des déchets plastiques.
Les thermodurcissables sont infusibles et ne peuvent donc pas être recyclés sous forme de matière première. Leur valorisation se limite à l’incinération.

 Le saviez-vous ?

Un sac plastique dans la nature mettra entre 400 et 800 ans à disparaitre ...
Un gobelet en plastique dans la nature il mettra entre 100 et 1000 ans à disparaitre ...


Pour en savoir + : Le recyclage plastique

 

b.    Les déchets papier
   
Les papiers et cartons sont fabriqués à partir de fibres de cellulose, principalement extraites du bois ou de vieux papiers-cartons récupérés et recyclés. Les fibres issues du recyclage de vieux papiers-cartons sont appelées " fibres cellulosiques de récupération " (FCR).

Les papiers-cartons récupérés sont issus
:

  • des entreprises qui mettent en œuvre des papiers-cartons neufs dans un procédé de transformation (imprimeurs, façonniers…) générant des rebuts de fabrication
  • des entreprises qui produisent des déchets d'emballages, des papiers de bureau (industries, moyenne et grande distribution) ;
  • des invendus de la presse
  • des collectes sélectives des déchets ménagers : journaux, magazines, emballages.


Pour en savoir + : Collecte et recyclage papier

 

c.    Les métaux

    Les métaux se séparent en deux catégorie : les ferreux (acier, fonte) et les non-ferreux (aluminium, cuivre, plomb, etc.). Les déchets de métaux proviennent de diverses sources, essentiellement les chutes de l’industrie métallurgique, les fers de réemploi, les cartes électroniques, les emballages métalliques, etc. Les métaux contenant certains éléments, comme du mercure, seront considérés comme dangereux.

Pour en savoir + : http://www.sequovia.com/solutions-developpement-durable/compacteur-de-canettes.php
http://www.sequovia.com/solutions-developpement-durable/compacteur-automatise-et-ludique-canettes-pet-50cl-et-gobelets.php

 

3.    Les DEEE

Les équipements électriques et électroniques (EEE) sont séparés en 10 catégories :

  • Gros appareils ménagers
  • Petits appareils ménagers
  • Équipements informatiques et de télécommunications
  • Matériels grand public
  • Matériels d’éclairage
  • Outils électriques et électroniques
  • Jouets, équipements de loisir et de sport
  • Dispositifs médicaux
  • Instruments de surveillance et de contrôle
  • Distributeurs automatiques   


Ils se composent essentiellement de matériaux ferreux et non ferreux, de matériaux inertes (verre, bois, béton…), de plastiques et enfin de matériaux spécifiques plus ou moins dangereux, à savoir gaz fluorés (CFC), métaux lourds, amiante.
Suite à la transposition en droit français, le 20 juillet 2005, de la directive européenne 2002/96/CE du 27 janvier 2003 relative aux DEEE, la filière française de collecte et de traitement des DEEE a officiellement vu le jour le 13 août 2005 pour les déchets d’équipements professionnels.


Pour en savoir + :
Cartouche recyclage

Cartouche recyclée

Collecteur de téléphone portable
Gestion des déchets électroniques

 

4.    Les déchets dangereux


Les propriétés des déchets dangereux sont codifiés à l'annexe I de l'article R. 541-8 du code de l'environnement :

  • Explosif, comburant, facilement inflammable, inflammable
  • Irritant, nocif, toxique, cancérogène, toxique pour la reproduction
  • Corrosif, infectieux, mutagène
  • Ecotoxique


C’est le cas notamment, des restes de solvant, des produits chimiques de laboratoire, de peintures, vernis, colles, etc. Les DTQD (Déchets Toxiques en Quantités Dispersées) constituent un groupe de déchets dangereux, ils sont caractérisés par le fait d’être détenus par un grand nombre de personnes en petite quantité, ce qui complique énormément leur collecte et recyclage. Les DEEE peuvent également contenir des éléments dangereux, comme le mercure des piles.

Pour en savoir + : Le recyclage des piles

 

B.    Quelques données sur les enjeux liés à la gestion des déchets


1.    Chiffres clé sur la production des déchets des entreprises en France


En France, en 2006, sur les 868 millions de tonnes de déchets produits, les déchets des entreprises (hors BTP et agriculture) représentent 90 millions de tonnes par an :

  • 84 millions de tonnes/an de déchets non dangereux (dont environ 22 millions de tonnes de déchets industriels banals produits par les entreprises industrielles et commerciales de plus de 10 salariés)
  • 6 millions de tonnes/an de déchets dangereux.

Outre ces 90 Mt/ an de déchets produits par les entreprises, les ménages produisent 31 Mt/an de déchets qui résultent pour l’essentiel de produits mis sur le marché par les entreprises. Ainsi, ces dernières en tant que producteurs ou distributeurs, aux côtés des ménages, peuvent contribuer sensiblement à la réduction de 121 millions de tonnes de déchets par an.


2.    Données sur la filière du recyclage des déchets en France

  • Chiffre d'affaires annuel : 8,1 milliards d'Euros
  • 2 300 entreprises travaillent dans la filière du recyclage, dont 92% classées ICPE, employant 33 000 personnes
  • Plus de 40 % des matières premières non énergétiques de l'industrie nationale sont issues du recyclage


Exemple de la filière recyclage :


filière recyclage

Liste des abréviations :

BTP = bâtiment et travaux publics
CFC = chlorofluorocarbure
DIB = déchets industriels banals
DTQD = déchets toxiques en quantités dispersées
FCR = fibres cellulosiques de recuperation
ICPE = installation classée pour la protection de l’environnement
MES = matières en suspension
PEBd = polyéthylène à basse densité
PEHd = polyéthylène haute densité
PET = polyéthylène téréphtalate
PP = polypropylène

Pour en savoir + :
La production des déchets des Français
Prévenir et réduire ses déchets

 

Articles de la rubrique : Dossier gestion des dechets

Comment agir ?
Pourquoi agir ?
Les déchets des entreprises

Nos missions :

Promouvoir et rendre concret le développement durable pour les entreprises et collectivités.
Faciliter l'accès aux meilleures solutions de développement durable du marché.
Accompagner les entreprises et les collectivités dans la mise en œuvre de leur démarche de développement durable.

Nos services ACT2D :

Consultez notre plateforme de solutions pour identifier nos prestataires de services et fournisseurs de produits qui répondront au mieux au mieux aux besoins en développement durable de votre entreprise.