Sequovia, facilitateur du developpement durable

Accueil arrow Dossier Achats Responsables arrow Intégration de la RSE dans le processus Achat - Etablir une grille d’analyse produits/services

Intégration de la RSE dans le processus Achat - Etablir une grille d’analyse produits/services

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail


Le concept de grille d’analyse, élaboré par l’ADEME puis réutilisé par un grand nombre d’organisations, a été développé dans une logique d'autodiagnostic et d'aide à l'évaluation. Pour plusieurs grandes familles d'achats, figurent les considérations environnementales et sociales à prendre en compte. Il peut servir comme outil de référence pour trouver rapidement des considérations structurantes pour des achats plus responsables.

Cette étape va permettre aux fonctions Achat d’élaborer un état des lieux de leurs pratiques. A la suite de cette phase d’analyse, un changement du cahier des charges sera opéré au profit de produits et services intégrant des critères sociaux et/ou environnementaux.  L’objectif premier est de donner aux acheteurs une liste exhaustive de produits/services qui leur permettent de guider leur comportement d’achats de façon plus responsable et d’encourager une démarche d’amélioration continue.



Les achats éco-responsables ou écoproduits


Ces gammes de produits, conçus et fabriqués de façon à respecter l'environnement vont aider les différents acheteurs professionnels à mieux prendre en compte la protection de l’environnement dans leur politique d’achats. Il existe toutefois des variantes qu’il est important de connaître.

A performance identique, un écoproduit est source de moins d’impacts sur l’environnement, tout au long de son cycle de vie, par rapport à d’autres produits standard d’usage similaire. Dans la pratique, différents termes sont employés pour qualifier un écoproduit : produit respectueux de l’environnement, produit éco-responsable, produit de qualité écologique, produit « vert », etc.


Un écoproduit est le plus souvent reconnu à travers son étiquetage environnemental.
Il existe trois formes d’étiquetage normalisées de la série de normes ISO 14020 :
  • ISO 14024 ou étiquette de type I - Désigne les écolabels
    • ISO 14021 ou étiquette de type II - Désigne les logos « verts » basés sur l’auto-déclaration environnementale
    • ISO 14025 ou étiquette de type III - Désigne l’éco-profil


Les écolabels officiels (ISO 14024 ou étiquette de type I)


Un écolabel est un label écologique attribué par un organisme indépendant à un produit susceptible de réduire certains impacts négatifs sur l'environnement par comparaison avec d'autres produits de la même catégorie. Un écolabel est accordé par une organisation de certification qui garantie que le produit concerné a un impact réduit sur l'environnement.

 

Ecolabels officiels = Démarche macroscopiques - ACV

 eco label  
L’Ecolabel européen est le seul label écologique officiel européen utilisable dans tous les pays membres de l'Union Européenne. Il est délivré, en France, par AFNOR Certification, organisme certificateur indépendant. C’est une marque volontaire de certification de produits et services. Les entreprises qui souhaitent l’obtenir peuvent en faire la demande. Le label écologique communautaire repose sur le principe d'une « approche globale » qui prend en considération le cycle de vie du produit à partir de l’extraction des matières premières, la fabrication, la distribution, et l'utilisation jusqu'à son recyclage ou son l'élimination après usage. Il existe aujourd'hui 50 catégories de produits ou services susceptibles d’être éco labellisés.
   
 NF Environnement   La marque NF Environnement est l’écolabel français, délivré par AFNOR Certification, organisme certificateur indépendant. Elle est établie de la même manière que l’écolabel européen mis à part que la zone géographique d’influence de cette norme est réduite au territoire national.
     
 Ange Bleu   Doyen des écolabels européens. Il est attribué à des produits présentant un impact moindre sur l’environnement et une protection de la santé des consommateurs pour des performances équivalentes à celles des produits de la même catégorie. En France, ce label est visible sur le papier, les peintures, les ordinateurs…
     
 Cygne blanc   L’écolabel officiel nordique garantit que les produits labellisés ont un impact limité sur l’environnement – consommation d’énergie et impact climatique, utilisation de matières premières, substances chimiques dangereuses, émissions dangereuses, déchets, emballages, instructions d’utilisation… tout en offrant une performance au moins égale à celles des produits de la même catégorie.

 

Ecolabels privés = Ciblent un impact environnemental/une étape du cycle de vie
Labels Matériel Electronique

 Energy Star   Conçu pour favoriser les économies d’énergie, il concerne les équipements électroniques de bureaux. Les critères, détaillés  en fonction du niveau de performance de l’équipement, portent sur la consommation de l’équipement en mode actif, veille, attente et pleine charge ainsi que sur l’efficacité des alimentations électriques.
     
 TCO   Le label TCO est un label suédois qui certifie le matériel de bureau électronique. Il couvre la qualité, l’ergonomie, les émissions et l’impact environnemental des équipements électroniques. Le label TCO garantit qu’un produit est conçu pour un impact minime sur le climat et l’environnement naturel, tout en offrant toutes les performances attendues des produits électroniques haut de gamme.

 

Labels Papier, Carton, Bois

 FSC   Le label FSC est attribué à des articles en bois ou en papier (meubles, menuiseries, papeterie, livres…) issu de forêts exploitées suivant des critères écologiques et de gestion durable : respect des ressources, multifonctionnalité, gestion à long terme… Le label prend également en compte les droits légaux et coutumiers des populations indigènes ainsi que les droits des travailleurs.
     
 PEFC   Le label PEFC certifie le bois issu de forêts exploitées selon des critères de gestion durable. C’est le premier système de certification forestière avec 200 millions d’hectares de forêts certifiés, dont un tiers de la forêt française. 

 

L’auto-déclaration environnementale (ISO 14021 ou étiquette de type II)


Le plus souvent, une auto-déclaration ne porte que sur une caractéristique environnementale du produit ou concerne une seule étape du cycle de vie du produit. Le message écologique peut être véhiculé par la dénomination du producteur, par le produit ou encore par des marques ou labels verts propres à un distributeur ou à un vépéciste. De même, il peut s'agir de messages et pictogrammes, comme « économe en énergie », « meilleur respect de l'environnement », ou encore « économe en énergie ».

On trouve dans cette catégorie aussi bien des déclarations correspondant à de véritables avantages environnementaux que des déclarations vagues et imprécises, voire mensongères.

Toutefois, les logos « verts » sont émis par les entreprises elles-mêmes sous réserve qu’elles respectent les critères d’exactitude et de sincérité donnés par la norme ISO 14021. Cependant il arrive que ces auto-déclarations ne soient pas fiables en particulier à cause de leur imprécision. Les critères régis par cette dernière norme sont au nombre de 12 et sont les suivants :

  • « contenu en recyclé »
  • « économe en ressource »
  • « énergie récupérée »
  • « réduction de déchets »
  • « consommation énergétique réduite »
  • « économe en eau »
  • « longue durée de vie »
  • « réutilisable ou re-remplissable »
  • « recyclable »
  • « conçu pour le désassemblage »
  • « compostable »
  • « dégradable »

Il existe de nombreux labels et référentiels privés répartis selon les différents secteurs d’activité du marché (alimentaire, commerce équitable, énergie…). L’important est de bien mesurer leur degré de pertinence avant même d’orienter ses choix d’achats.

Répond aux critères recyclable/contenu en recyclé

 apur   Le logo Apur de l’Association des Producteurs et des Utilisateurs de Papier et Carton permet de reconnaître des papiers et cartons comportant au moins 50% de fibres recyclées. Le logo est accompagné de l’indication du pourcentage de fibres de récupération issues du recyclage et du numéro d’agrément permettant d’identifier le pays d’origine et le fabricant.
     
 Anneau   Recyclable si seul la boucle est apparente. En revanche, lorsque le pourcentage est affiché au centre, il informe de la quantité de matière recyclé contenu dans le produit.

 

Exemple de logos à proscrire :

à proscrire

 

 

 

 

 


L’éco-profil (ISO 14025 ou étiquette de type III)

 Bilan Environnemental   Nous avons également les produits qui présentent un éco-profil explicitant de façon quantitative les impacts de ces produits sur différents aspects de l’environnement, dont en particulier ceux qui sont connus par le grand public. Ces éco-profils sont régis cette fois-ci par la norme ISO 14025, et sont mis à l’initiative de l’entreprise.

 

 

Articles de la rubrique : Dossier Achats Responsables

Organiser le pilotage via la formation
Contribuer à la réinsertion de personnes en difficulté
Intégration de la RSE dans le processus Achat - Etablir une grille d’analyse produits/services
Intégration de la RSE dans les relations clients-fournisseurs
Rôle de l’Observatoire des Achats Responsables et résultats du baromètre 2010
Les intérêts et enjeux

Nos missions :

Promouvoir et rendre concret le développement durable pour les entreprises et collectivités.
Faciliter l'accès aux meilleures solutions de développement durable du marché.
Accompagner les entreprises et les collectivités dans la mise en œuvre de leur démarche de développement durable.

Solution de transformation digitale  : Cognitive vous accompagne dans la mise en place de stratégie et solution de transformation digitale