Archive

Articles taggués ‘port du havre’

Un livre « Pour un commerce juste : La Route du café, des Yungas à la Bretagne »

28/07/2010

Derrière ce titre se cache un  livre paru tout récemment et qui retrace l’histoire de 3 bretons. L’aventure commence en 1993 lorsqu’ils se lancent, contre vents et marées, dans le commerce équitable : Guy Durand, alors président de Max Havelaar France, Olivier Bernadas, gérant de la jeune société Lobodis, et Yves Thébault, directeur du Centre d’aide par le travail de Bain-de-Bretagne. Sequovia  vous propose de découvrir ce livre à travers notre article !

  • Leur défi

Proposer un café de qualité, certifié biologique, acheté au juste prix aux petits producteurs, transformé en France par des ouvriers en situation de handicap. Tugdual Ruellan, journaliste, et Bernard Bruel, enseignant, nous entraînent sur la Route du café bolivien, depuis les Yungas jusqu’en Bretagne en passant par le Port du Havre.

  • Une découverte


A travers les photos, et témoignages, de la Bolivie à Bain de Bretagne, les personnes rencontrées (producteurs, travailleurs des plantations, éducateurs du CAT, distributeurs…), témoignent toutes de leur enthousiasme face à ce nouveau type de commerce, qui permet une rémunération équitable pour tous les acteurs de la filière, d’un bout à l’autre de la chaine. Le commerce équitable semble donc être « la solution » pour l’amélioration des conditions de vie des petits producteurs de café.

  • Un voyage initiatique

Ce livre permet un voyage presque initiatique au sein de nos us et coutumes. Il nous rappelle avec force et conviction que l’équilibre entre l’être humain et les écosystèmes est un concept fondamental qui nous permet le « vivre bien », SUMA QAMANA en aymara et SUMAQ KAWSAY en quechua, une notion désormais inscrite dans la nouvelle Constitution Politique de l’Etat Plurinational de Bolivie. Espérons que ceci , pourra servir de concept inspirateur et fédérateur à d’autres peuples pour construire ensemble un monde un peu plus équitable et bon à vivre qui contraste avec la notion de « vivre mieux » liée à la consommation effrénée en dépit d’autrui et en total désunion avec les écosystèmes de la nature.

  • Le prix du café


Les pays producteurs de café sont touchés de plein fouet par la crise des cours mondiaux du café due à la surproduction brésilienne et vietnamienne. Face à cette crise, l’écologie et le commerce équitable apparaissent comme un des moyens de remédier à la situation très problématique d’un million de petits producteurs essentiellement latino-américains.

  • L’avis Sequovia

Route dangereuse mais route de tous les espoirs… Ils se font porte-parole des producteurs. Ils nous racontent l’histoire de ces compagnons et coopérateurs qui ont pu, grâce à un commerce juste, améliorer leurs conditions de vie et retrouver la fierté de leur travail.

Les engagements économiques, sociaux et environnementaux du commerce équitable encouragent des pratiques agricoles garantes de la protection de l’environnement à des conditions rémunératrices pour les petits producteurs. Offrir un revenu stable aux producteurs, leur permettre de se structurer en accompagnant techniquement la création d’organisations, c’est autant de chances données pour les aider à s’adapter.

Le commerce insuffle trois effets essentiels: passer du stade de la survie à l’investissement dans l’avenir ; retrouver la fierté du travail et l’attachement au produit ; être capables de s’unir en des organisations fortes, démocratiques et transparentes. Trois aspects qui créent les conditions d’un véritable développement durable.

Claire Nobilet Commerce équitable , , , , , , ,