Archive

Archives pour 07/2010

Partir en vacances dans le Morbihan : tester l’éco construction !

30/07/2010

Murs en chanvre, terrasses végétalisées, systèmes de traitement naturel de l’eau de baignade, chauffage au bois ou en géothermie… L’univers de l‘éco-construction est en pleine révolution, et dans le Morbihan les bonnes idées fleurissent pour minimiser l’impact de l’habitat sur l’environnement. Le coffret Bio Tourism, conçu par le CDT du Morbihan, permet de tester et de vivre dans différents hébergements à l’architecture bio-climatique. L’occasion d’échanger sur les différentes solutions et de profiter de l’expérience des propriétaires. Lire la suite…

Claire Nobilet Développement durable , , , , , , , , , , , , , , ,

La France adopte une nouvelle stratégie Développement Durable

29/07/2010

Mardi 27 juillet 2010, le Comité interministériel pour le développement durable, présidé par Jean Louis Borloo, réunissant les membres du Gouvernement et la déléguée interministérielle au Développement durable, a adopté la nouvelle Stratégie Nationale de Développement Durable(SNDD) pour la période 2010-2013. Lire la suite…

Claire Nobilet Développement durable , , , , , ,

Un livre « Pour un commerce juste : La Route du café, des Yungas à la Bretagne »

28/07/2010

Derrière ce titre se cache un  livre paru tout récemment et qui retrace l’histoire de 3 bretons. L’aventure commence en 1993 lorsqu’ils se lancent, contre vents et marées, dans le commerce équitable : Guy Durand, alors président de Max Havelaar France, Olivier Bernadas, gérant de la jeune société Lobodis, et Yves Thébault, directeur du Centre d’aide par le travail de Bain-de-Bretagne. Sequovia  vous propose de découvrir ce livre à travers notre article !

  • Leur défi

Proposer un café de qualité, certifié biologique, acheté au juste prix aux petits producteurs, transformé en France par des ouvriers en situation de handicap. Tugdual Ruellan, journaliste, et Bernard Bruel, enseignant, nous entraînent sur la Route du café bolivien, depuis les Yungas jusqu’en Bretagne en passant par le Port du Havre.

  • Une découverte


A travers les photos, et témoignages, de la Bolivie à Bain de Bretagne, les personnes rencontrées (producteurs, travailleurs des plantations, éducateurs du CAT, distributeurs…), témoignent toutes de leur enthousiasme face à ce nouveau type de commerce, qui permet une rémunération équitable pour tous les acteurs de la filière, d’un bout à l’autre de la chaine. Le commerce équitable semble donc être « la solution » pour l’amélioration des conditions de vie des petits producteurs de café.

  • Un voyage initiatique

Ce livre permet un voyage presque initiatique au sein de nos us et coutumes. Il nous rappelle avec force et conviction que l’équilibre entre l’être humain et les écosystèmes est un concept fondamental qui nous permet le « vivre bien », SUMA QAMANA en aymara et SUMAQ KAWSAY en quechua, une notion désormais inscrite dans la nouvelle Constitution Politique de l’Etat Plurinational de Bolivie. Espérons que ceci , pourra servir de concept inspirateur et fédérateur à d’autres peuples pour construire ensemble un monde un peu plus équitable et bon à vivre qui contraste avec la notion de « vivre mieux » liée à la consommation effrénée en dépit d’autrui et en total désunion avec les écosystèmes de la nature.

  • Le prix du café


Les pays producteurs de café sont touchés de plein fouet par la crise des cours mondiaux du café due à la surproduction brésilienne et vietnamienne. Face à cette crise, l’écologie et le commerce équitable apparaissent comme un des moyens de remédier à la situation très problématique d’un million de petits producteurs essentiellement latino-américains.

  • L’avis Sequovia

Route dangereuse mais route de tous les espoirs… Ils se font porte-parole des producteurs. Ils nous racontent l’histoire de ces compagnons et coopérateurs qui ont pu, grâce à un commerce juste, améliorer leurs conditions de vie et retrouver la fierté de leur travail.

Les engagements économiques, sociaux et environnementaux du commerce équitable encouragent des pratiques agricoles garantes de la protection de l’environnement à des conditions rémunératrices pour les petits producteurs. Offrir un revenu stable aux producteurs, leur permettre de se structurer en accompagnant techniquement la création d’organisations, c’est autant de chances données pour les aider à s’adapter.

Le commerce insuffle trois effets essentiels: passer du stade de la survie à l’investissement dans l’avenir ; retrouver la fierté du travail et l’attachement au produit ; être capables de s’unir en des organisations fortes, démocratiques et transparentes. Trois aspects qui créent les conditions d’un véritable développement durable.

Claire Nobilet Commerce équitable , , , , , , ,

Le CDT de la Marne s’engage pour un tourisme durable

27/07/2010

Le Comité Départemental du Tourisme(CDT) de la Marne entreprend de développer et soutenir l’offre en matière de tourisme durable en région marnaise. Le CDT Marne a commencé par identifier les prestataires touristiques locaux déjà impliqués dans une démarche durable afin de les mettre en avant. Le CDT a aussi bien recensé des initiatives indépendantes que des établissements engagés dans une démarche d’éco-labellisation (Clef Verte, Ecolabel européen, etc.). Lire la suite…

Claire Nobilet Développement durable, tourisme durable , , , , ,

Bilan en demi-teinte pour le Plan déchets du Grenelle

26/07/2010

Deux ans après l’année de référence des objectifs du Grenelle de l’environnement et trois ans avant l’échéance de 2012, le Plan déchets mis en place à l’automne dernier n’a pas encore eu le temps d’avoir des effets directs visibles. L’ADEME a réalisé une lettre : Stratégie&études qui confronte les objectifs du Grenelle avec les évolutions constatées par l’étude, et donne un tour d’horizon des secteurs concernés, en termes de quantités et de chiffres d’affaires, avec un regard sur l’emploi. Lire la suite…

Claire Nobilet Collecte et recyclage des déchets, Développement durable

Le secteur des télécoms s’engage à minimiser son impact sur l’environnement

23/07/2010

Le secteur des télécoms en France s’est engagé jeudi à minimiser son impact sur l’environnement, notamment en améliorant la collecte de téléphones portables usagés qui seraient 10 millions à « dormir dans les tiroirs ». Maîtrise des consommations d’énergie, recyclage et affichage environnemental sont dans cette charte. L’objectif est de permettre aux télécoms de réduire leurs émissions de  gaz à effet de serre (GES). Lire la suite…

Claire Nobilet Développement durable , , , , , , , , , , , , , , ,

La Mini E électrique expérimentée à Paris !

22/07/2010

Ca y est, la Mini E, le véhicule électrique tendance de BMW, est visible à Paris ! Cette « expérience » Mini E a déjà été vue à Los Angeles, New-York, Londres, Berlin et Munich, ce qui a permis de  réaliser un total de deux millions de kilomètres. Mini E sera expérimentée pendant un an à Paris par BMW en partenariat avec EDF, Véolia environnement et l’Inrets. L’expérimentation vise, pour 60%, des particuliers, et pour 40% des entreprises.

  • Une arrivée remarquée

Présentée en première mondiale au Salon de Los Angeles en novembre 2008, il aura fallu quasiment deux ans pour voir la Mini E débarquer en France.
Il y a forcément un moment où Ecologie et l’automobile vont fusionner. Les motorisations alternatives se multipliant, leur arrivée sur le marché signera le début d’une nouvelle ère automobile. Pour exemple, après s’être faite remarquer par Jean-Louis Borloo qui l’avait essayée en septembre dernier, celle-ci arrive sur Paris pour des tests grandeurs natures ! Ces tests doivent contribuer à la définition d’une future voiture électrique de BMW qui pourrait être commercialisée en 2012.La Mini E est équipée d’un moteur électrique de 204 ch / 150 kW alimenté par une batterie lithium-ion et offre une autonomie de 240 kilomètres. BMW a construit au total 612 Mini électriques pour mener une campagne d’essais en conditions réelles.

  • Des entreprises qui suivent

50 Mini E seront testées aussi bien auprès des particuliers que des entreprises. Les particuliers ne seront pas les seuls à pouvoir mettre la main sur la Mini E. Veolia, EDF, et la Mairie de Paris récupéreront eux aussi une poignée de voitures électriques pour les essayer en conditions professionnelles.
Le producteur d’énergie a d’ailleurs rassuré l’audience en annonçant qu’un système de filtre empêcherait toute recharge de batteries durant les heures de pic de consommation. Contrairement à ce que l’on peut penser, même avec un parc d’un million de véhicules électriques, cela ne représente que 1 à 2 % de la consommation totale d’énergie sur le territoire français, nous reviendrons par ailleurs sur ces aspects dans un futur article.
Quoi qu’il arrive, la Mini E n’arrivera jamais en vente chez le concessionnaire du coin : BMW l’utilise à des fins d’essais avant un autre projet qui devrait aboutir en 2013, le Megacity Vehicle. Un concept révolutionnaire à base de fibres de carbone qui propulsera la voiture électrique aux sommets. Mais à quel prix, mystère, rendez-vous en 2013 !

  • Rouler à l’électricité : fiabilité, économie, absence d’émissions

Un prélèvement maximum sur le réseau de 28 kilowattheures suffit à recharger complètement la batterie. .Selon, clean-auto, si l’on rapporte ce chiffre à l’autonomie du véhicule, cela représente 1 kilowattheure pour parcourir 5,4 miles. Outre son absence d’émissions, la MINI E présente donc également un net avantage économique par rapport à une automobile dotée d’un moteur à explosion conventionnel.
La batterie haute performance alimente un moteur. Ce moteur placé en position transversale sous le capot avant dispose dès le départ de tout son pouvoir d’accélération. La MINI E fait ainsi preuve d’une spontanéité fascinante. L’expérience de conduite intense se caractérise par ailleurs par une dynamique de décélération étroitement liée au mouvement de la pédale d’accélérateur. Dès que le conducteur lève le pied, le moteur électrique prend la fonction d’un alternateur. Cela engendre un couple de freinage et le courant produit à partir de l’énergie cinétique sert à recharger la batterie du véhicule. Le concept permet un remarquable agrément de conduite, notamment à allure moyenne lorsque la vitesse fluctue continuellement. En ville, près de 75 % de toutes les décélérations peuvent être opérées sans l’aide du système de freinage. L’exploitation intensive de ce système de récupération de l’énergie par le moteur permet d’accroître jusqu’à 20 % l’autonomie du véhicule.

  • L’avis Sequovia

La voiture semble être une bonne automobile pour les déplacements quotidiens ! En France, le secteur des transports routiers a émis près de 140 millions de tonnes de CO2, soit 20 % de plus qu’en 1990 : avec près d’un quart des émissions, c’est le premier contributeur en CO2 du pays, devant le résidentiel-tertiaire (23 %). La voiture particulière génère à elle seule près de la moitié des émissions dues aux transports routiers et représente au final 13,3 % des rejets de CO2.
L’automobile reste la première source de pollution dans les grandes villes et participe ainsi au développement de maladies comme l’asthme. Convaincre les automobilistes d’abandonner la voiture à essence tout en diminuant l’impact sur l’environnement de l’automobile, c’est le pari de cette nouvelle MINI E !
En deux mots : Une citadine Survoltée !!
Mini vous invite à remplir un dossier de candidature sur le site mini.fr entre le 15 juillet et le 15 septembre. Il y aura ensuite 25 heureux élus qui se verront attribuer une Mini E de novembre 2010 à mai 2011, puis 25 autres de juillet à décembre 2011. Mais c’est un privilège qui n’est pas gratuit : les participants, les « pionniers » comme les appellent BMW, devront s’acquitter de 475€ par mois auxquels il faudra rajouter 25€ pour le contrôle et l’installation électrique d’un coffret de charge à leur domicile.

Claire Nobilet Développement durable , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Les marées noires à répétition

21/07/2010

L’explosion de la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon a été le début d’une marée noire historique, la plus importante jamais survenue aux Etats-Unis. La semaine dernière, la rupture d’un pipe-line a provoqué une marée noire dramatique à Dalian, en Chine. Ces catastrophes ont provoqué des dégâts irréversibles sur le littoral, avec d’importants dommages sur les écosystèmes marins et donc des conséquences dramatiques pour les populations locales, la pêche et le tourisme… Lire la suite…

Claire Nobilet Développement durable, Energies renouvelables, Environnement , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Haussmann vêtu de la norme HQE

20/07/2010

Des spécialistes sont parvenus à rénover un immeuble haussmannien selon la norme HQE et à en diviser par trois la consommation énergétique pour un coût de 1.100 euros par mètre carré. Les occupants de l’immeuble se révèlent être spécialistes en droit de l’environnement et sont reconnus pour leur engagement citoyen. L’ambition révèle une véritable démonstration de responsabilité environnementale.  Les 480 mètres carrés  et 14 objectifs définis par la norme HQE respectés ! Zoom… Lire la suite…

Claire Nobilet Bâtiments durables, Environnement , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Paris Plages 2010 sous le signe du développement durable

19/07/2010

Palmiers, transats, concerts, activités nautiques…Paris Plages 2010 se tiendra sous le signe du développement durable du 20 juillet au 20 août. De la conception au démontage, le nouvel opus montrera l’exemple en adoptant de bons gestes. Le public sera sensibilisé au respect de l’environnement lors d’ateliers sur le tri et le recyclage. Lire la suite…

Claire Nobilet Développement durable , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,