Accueil > Alimentation, Développement durable, Droits de l'Homme, Economie, Environnement, RSE, Santé, Social > Water Risk Filter, outil de gestion durable de l’eau

Water Risk Filter, outil de gestion durable de l’eau

WWF et la DEG lancent le « Water Risk Filter », outil en ligne qui facilite la gestion par les entreprises des risques liés à l’eau. Cet outil est très utile, dans un contexte où près d’un milliard d’individus n’a pas accès à « l’or bleu », et il permet d’anticiper les variations démographiques à venir.

  • Le Water Risk Filter pour une gestion durable de l’eau

L’outil Water Risk Filter a été développé par la DEG (Deutsche Investitions- und Entwicklungsgesellschaft mbH), institut allemand de financement du développement, en collaboration avec WWF. La force de cet outil est « d’aider les entreprises et les investisseurs à se poser les bonnes questions sur l’eau, à évaluer les risques pour leurs activités, et à leur conseiller des actions en réponse » aux enjeux posés par l’eau.

L’objectif du Water Risk Filter est de permettre à ses utilisateurs de prendre en compte dans la stratégie corporative les risques liés à l’eau, et de développer un plan d’action découlant de ces enjeux. Ainsi, les entreprises qui mettent en application l’outil seront engagées de manière proactive pour la sauvegarde de l’eau.

DEG est une société privée qui finance des projets de long terme et structure les investissements d’entreprises des pays en développement et développés. De plus, DEG favorise le développement soutenable des économies afin d’élever le niveau de vie des populations.

  • Un outil pratique et complet

L’outil permet de générer des résultats précis organisés sous la forme de trois rapports.  De plus, le Water Risk Filter est facile d’utilisation, puisqu’il consiste à remplir un questionnaire en ligne divisé en trois parties :

  • Les risques physiques,
  • Les risques réglementaires,
  • Les risques sur la réputation.

En outre, la page internet du Water Risk Filter met à disposition une carte du monde indiquant les zones géographiques en fonction :

  • Du risque de pénurie,
  • De la pollution,
  • Des menaces sur la biodiversité,
  • Des menaces sur la sécurité pour l’Homme,
  • De l’impact du changement climatique.

Enfin dans la partie appelée « Atténuation » (Mitigation en Anglais), les entreprises pourront trouver un guide sur la manière dont l’eau doit être gérée. Cette rubrique définit et explique l’intérêt d’un grand nombre d’objectifs à atteindre vis-à-vis de l’eau par les entreprises. En outre pour chaque objectif, un plan d’action est proposé.

  • L’eau, une ressource rare

Le 28 juillet 2010, l’accès à l’eau et à un système sanitaire a été reconnu comme étant un droit humain par l’Assemblée Générale des Nations Unies. De plus, l’objectif n°7 des Objectifs du Millénaire pour le Développement est « de réduire de moitié  le pourcentage de la population qui n’a pas accès à un approvisionnement en eau potable ni à des services d’assainissement de base », d’ici 2015. Ces objectifs ont été pris pendant l’année 2000 par les dirigeants mondiaux.

Or aujourd’hui, « environ 884 millions de personnes n’ont pas accès à l’eau potable et salubre et plus de 2,6 milliards n’ont pas accès à des services d’assainissement », rappelle les Nations Unies. De plus, 40% de la population mondiale vit dans des bassins de rivières qui connaissent au moins un mois de pénurie d’eau chaque année.

Il est envisageable que la population mondiale soit composée de 9 milliards d’individus en 2050, et pourrait même continuer de croître pour atteindre 10 milliards d’habitants à la fin du siècle. La démographie mondiale serait donc supérieure de 3 milliards par rapport à aujourd’hui. Il faut donc dès maintenant instaurer des objectifs réfléchis et mettre en place des actions aux niveaux mondial et régional, permettant d’alimenter en eau toute la planète et d’anticiper les évolutions démographiques.

  • Avis Sequovia

Le Water Risk Filter est un outil très utile et facile d’utilisation. Il appuie les entreprises désireuses de prendre en compte les risques relatifs à l’eau, et guide les organisations vers la définition d’un plan d’action. En outre, le Water Risk Filter prend en compte la zone géographique où se situe l’organisation ainsi que son secteur d’activité, afin de déterminer au mieux les risques existants et actions à mettre en œuvre.

Ce type d’outil favorise une gestion durable des parties prenantes de la part des organisations. Afin d’associer pleinement les activités de l’entreprise à une démarche de responsabilité sociétale, l’aspect social et sociétal doivent également être pris en compte. En outre, le développement durable est une démarche continue et stratégique, assurant la pérennité de la société.

Articles proches :

Adrien Alimentation, Développement durable, Droits de l'Homme, Economie, Environnement, RSE, Santé, Social , , , , , , ,

  1. Il n'y a pas encore de commentaire à l'article Water Risk Filter, outil de gestion durable de l’eau
  1. Pas encore de rétrolien à l'article : Water Risk Filter, outil de gestion durable de l’eau

Déposer un commentaire à l'article : Water Risk Filter, outil de gestion durable de l’eau