Cinéma et développement durable


Dans le cadre de la semaine du développement durable et à l’occasion de la sortie du film « Nous resterons sur terre« , mercredi 8 avril, le multiplexe des Enfants du Paradis, à Chartres, propose à ses clients de faire un geste en faveur du développement durable. Une place pour la séance de 20 heures leur sera offerte contre un téléphone portable usagé, qui sera envoyé à paris pour être recyclé.

La valeur d’un portable recyclé est en moyenne de 1 à 1,50 €, alors que le coût du replantage est de 1 €. Ainsi, le reliquat des recettes sera versé à une association impliquée dans le développement durable, qui aura la mission de planter un arbre par téléphone recueilli.
A noter que les appareils réparables seront commercialisés dans des marchés secondaires au Moyen Orient ou en Afrique, permettant ainsi d’équiper les habitants de ces régions.
Le film, réalisé par Pierre Barrougier et Olivier Bourgeois, aborde deux questions fondamentales pour l’avenir de l’homme sur terre : « pouvons nous inverser le cours des choses? » et « le voulons nous vraiment? ». Avecn notamment les témoignages du prix Nobel de la paix, Mikhail Gorbatchev et du sociologue Edgar Morin, le film remet en question notre modèle de société.

Alors que 720 millions de téléphones portables sont jetés chaque année dans le monde, la rédaction de Sequovia souhaitait saluer l’initiative de ce cinéma chartrain dans la sensibisation de ses clients au développement durable.

Articles proches :

bdesmier Développement durable, Economie, Environnement, Récompenses et initiatives, Social , , , , , , , ,

  1. Il n'y a pas encore de commentaire à l'article Cinéma et développement durable
  1. Pas encore de rétrolien à l'article : Cinéma et développement durable

Déposer un commentaire à l'article : Cinéma et développement durable