Une heure pour la planète

Couper l’électricité pendant une heure entre 20h30 et 21h30. Cela vous semble illogique ? Pourtant c’est ce que près de 4.000 villes dans 88 pays ont fait le 28 mars 2009. C’est la troisième édition de l’initiative « Une Heure pour la Planète », lancé par le Fonds mondial pour la nature (WWF) en 2007.


En France, Paris, la Ville Lumière, s’est associée à l’opération en éteignant à l’heure dite l’éclairage extérieur de plus de 200 monuments et bâtiments pendant 60 minutes, dont le Louvre, l’Hôtel de Ville, Notre Dame, les Invalides et le Panthéon. La Tour Eiffel n’est, elle, restée éteinte que pendant cinq minutes, par sécurité, et n’a pas scintillé à 21h.

Suite a l’événement, le Président de la République a annoncé par communiqué de presse que la France travaillera « dans les mois à venir jusqu’à la Conférence de Copenhague, pour la conclusion d’un accord international ambitieux et global sur le climat ».

Le résultat concret: 800 mégawatts économisés soit 1% de la consommation d’électricité en France à ce moment-là. Cela équivaut à 13 millions d’ampoules de 60 watts arrêtées simultanément. Soit la consommation d’une ville comme Lyon un jour de pointe en hiver.

Articles proches :

bdesmier Développement durable, Economie, Environnement, Récompenses et initiatives , , , , , , , , ,

  1. Il n'y a pas encore de commentaire à l'article Une heure pour la planète
  1. Pas encore de rétrolien à l'article : Une heure pour la planète

Déposer un commentaire à l'article : Une heure pour la planète