Résultats 2011 du Plan Bâtiment Grenelle

Le rapport d’activité 2011 du Plan bâtiment Grenelle vient d’être publié. Philippe Pelletier, le président du Comité Stratégique, s’estime plutôt satisfait des résultats par rapport aux défis fixés pour 2011 dans le rapport d’activité de 2010. De plus, les perspectives d’avenir du Plan sont relativement encourageantes, avec notamment la création d’un groupe de travail pour réfléchir à la future RT 2020.


  • Les objectifs du Plan Bâtiment Grenelle

L’initiative du Plan Bâtiment Grenelle a été lancée en 2009 pour la mise en œuvre du Grenelle de l’environnement dans le secteur du bâtiment, avec notamment l’objectif ambitieux de diviser par quatre les émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2050.

Le Plan Bâtiment Grenelle a pour vocation de piloter, mettre en œuvre et déployer les mesures de réduction de la consommation énergétique et des émissions de gaz à effet de serre dans le secteur du bâtiment. Il est né pour répondre aux objectifs du Grenelle de l’environnement de généraliser la construction de bâtiments BBC, de réduire les consommations énergétiques du parc de bâtiment existants, de rénover l’ensemble des logements sociaux, d’engager la rénovation de tous les bâtiments d’État et établissements publics et d’accompagner et mobiliser les professionnels du secteur.

En termes d’organisation, le Plan Bâtiment Grenelle est constitué d’un Comité Stratégique regroupant les acteurs du bâtiment et de l’immobilier et présidé par Philippe Pelletier, avocat spécialisé en Droit Immobilier et président de l’Agence Nationale de l’Habitat entre 1998 et 2008. Ce Comité Stratégique est véritablement force de proposition au travers de ses rapports et de sa participation aux différentes instances de réflexion. Il est soutenu par une équipe dédiée qui travaille de manière permanente pour le Plan Bâtiment Grenelle, et elle-même appuyée par plusieurs groupes de travail regroupant quelques centaines de professionnels du secteur.

Dans le rapport d’activité 2010, Philippe Pelletier avait posé trois défis pour 2011 : la mobilisation des acteurs de la rénovation, la mobilisation de la formation et la mobilisation des territoires.

La version 2011 du rapport d’activité est disponible sur le site du ministère du développement durable (www.plan-batiment.legrenelle-environnement.fr)

  • Des résultats « plutôt satisfaisants »

Selon Philippe Pelletier, le résultat du Plan bâtiment Grenelle pour l’année 2011 est «plutôt satisfaisant», et 2011 aura été l’année de la mobilisation, tel qu’énoncé dans ses défis en 2010.

Plus précisément, les thèmes qui constituent les points forts de ce rapport sont la rénovation énergétique, la lutte contre la précarité énergétique, la mobilisation du secteur du bâtiment et une forte sensibilisation des acteurs privés et publics.

D’ailleurs, selon le bilan dressé par la Cour des Comptes, l’action combinée du crédit d’impôt développement durable et de l’éco-prêt à taux zéro aurait permis la réduction de 7,5% des émissions de gaz à effet de serre dans le secteur résidentiel.

En revanche, Philippe Pelletier regrette que 2011 n’ait pas été l’année «de la maturité du Plan, celle où il trouve sa vitesse de croisière». Selon lui, ce sont les tensions budgétaires de ces derniers mois qui ne l’ont pas permis.

Les perspectives du Plan Bâtiment Grenelle

Selon Philippe Pelletier : «2012 sera donc, pour le Plan Bâtiment Grenelle, l’année de la confirmation que la dynamique qu’il produit est porteuse de développement et de progrès collectif».

2012 marque aussi le début de l’application de la nouvelle réglementation thermique (RT 2012, qui concerne le chauffage, la climatisation, l’eau chaude sanitaire, l’éclairage et les auxiliaires), pour répondre à l’objectif d’amélioration de la performance énergétique des constructions neuves.

La communication autour du Plan, très importante pour sensibiliser les acteurs à l’efficacité énergétique et informer des évolutions constantes à ce sujet, promet d’être améliorée en 2012. En effet, le site internet d’information du Plan Bâtiment Grenelle sera rénové et pourra accueillir de nouvelles fonctionnalités. Ensuite, le Plan Bâtiment Grenelle intégrera les réseaux sociaux : un compte Twitter sera créé ainsi que des communautés Plan Bâtiment Grenelle sur les principaux réseaux professionnels.

Enfin, le groupe de travail RBR (Réglementation Bâtiment Responsable 2020) a été créé au mois de Janvier en vue de préparer la future RT 2020, et est présidé par Christian Cléret et Benoît Boyer. La réflexion ne se limitera cependant pas à ce que sera la réglementation thermique, mais aussi au « poids carbone » des constructions, au confort et à la santé des occupants, à la qualité de l’air intérieur et à la production énergétique.

  • Avis Sequovia

Dans un contexte de réchauffement climatique, le débat sur le mix énergétique est ravivé notamment depuis l’accident de Fukushima et suite à la hausse du prix des énergies fossiles. En France, le secteur du bâtiment est particulièrement énergivore et est de ce fait l’un des piliers prioritaires du Grenelle de l’environnement.

Les résultats plutôt satisfaisants du Plan Bâtiment Grenelle et ses perspectives pour les années à venir sont assez encourageants. De plus, on constate une hausse des demandes de certification BBC dans le bâtiment, ce qui montre le succès par anticipation de la RT 2012. Le défi aujourd’hui sera de rénover le parc de bâtiments existants et de lutter contre la précarité énergétique de certains foyers.

Articles proches :

Lise Bâtiments durables, Développement durable, Environnement, Grenelle de l'Environnement , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

  1. Il n'y a pas encore de commentaire à l'article Résultats 2011 du Plan Bâtiment Grenelle
  1. Pas encore de rétrolien à l'article : Résultats 2011 du Plan Bâtiment Grenelle

Déposer un commentaire à l'article : Résultats 2011 du Plan Bâtiment Grenelle