Accueil > biodiversité, Développement durable, Environnement > Le prix Charles Ritz pour une pêche responsable

Le prix Charles Ritz pour une pêche responsable

Le 16 novembre dernier a été remis à l’association AAPPMA Elorn le prix Charles Ritz, qui récompense les actions de protection de l’eau, des poissons ou des rivières. L’association récompensée agit quotidiennement pour la préservation des rivières contre les pollutions dans le but de mieux gérer la population piscicole de la région.

 

  • Remise du prix Charles Ritz

Le 16 novembre 2011, le 9ème Prix Charles C. Ritz a été remis à l’association AAPPMA Elorn au Travellers Club à Paris. Le président de l’AAPPMA Elorn, M. Jean-Yves Kermarrec, a reçu le Prix Charles C. Ritz, une sculpture de Les Penny, de la main du président du jury, le Professeur Roger Leverge, membre de l’International Fario Club, ainsi qu’un chèque d’un montant de 3 000 euros du trésorier, Philippe Gourmain.

Le président du jury a félicité les dauphins du Prix, La Truite de l’Iton (comme en 2010) et La Truite de l’Huisne pour leurs actions entreprises « en faveur de la protection de l’eau, des poissons ou des rivières ».

  • Le prix Charles Ritz

Le Prix Charles C. Ritz récompense chaque année une personne physique ou une association qui a entrepris une action en faveur de la protection de l’eau, des poissons ou des rivières. Ce prix salue une initiative concrète de préservation de l’environnement en développant la capacité d’accueil de la truite Fario dans les cours d’eau et encourage le travail sur le terrain d’un candidat méritant.

  • L’association AAPPMA Elorn

Jean-Yves Kermarrec présentait l’association, la vallée de l’Elorn, ses affluents, le lac du Drennec et l’ensemble du territoire de pêche exceptionnel. Des actions assidues sont entreprises pour protéger les eaux de la rivière avec une lutte permanente contre la pollution (agricoles, agro-industrielles, artificialisation du sol…) via des interventions administratives, médiatiques et judiciaires. Pour mieux gérer la population piscicole et mettre en place un règlement adapté, une trappe de comptage a été installée en vue de dénombrer les géniteurs quittant le lac du Drennec pour se reproduire dans les tributaires en amont. Le directeur de l’association, Guy Le Maout, présentait aussi l’école de pêche en aval, où les jeunes pécheurs apprennent les bonnes pratiques de la nature et prennent des poissons d’envergure. Tous ces sujets ont été largement débattus par l’ensemble des convives lors du dîner du Prix organisé par M. Laurent Sainsot, Président de l’International Fario Club.

  • Avis Sequovia

La remise de ce prix est une bonne occasion de rappeler les enjeux de la biodiversité aquatique notamment dans la préservation des ressources halieutiques. On peut  parler plus particulièrement de la pêche responsable qui inclue des critères environnementaux, sociaux et économiques dans le but de faire de la pêche une activité pérenne.

En effet, la pêche responsable consiste à puiser sans épuiser, en préservant la biodiversité et en protégeant les écosystèmes de la pollution associée aux activités de pêche (transformation du poisson, fabrication et entretien des bateaux, etc.). C’est aussi respecter les hommes en contribuant à la sécurité alimentaire et à l’emploi local, notamment dans les pays en développement. Enfin, c’est aussi vivre de son travail en assurant des revenus décents aux pêcheurs locaux et en favorisant des investissements responsables dans des bateaux plus écologiques ou des meilleurs outils de conservation du poisson par exemple.

Articles proches :

Lise biodiversité, Développement durable, Environnement , , , , , , , , , , , , , , ,

  1. Il n'y a pas encore de commentaire à l'article Le prix Charles Ritz pour une pêche responsable
  1. Pas encore de rétrolien à l'article : Le prix Charles Ritz pour une pêche responsable

Déposer un commentaire à l'article : Le prix Charles Ritz pour une pêche responsable