Accueil > Développement durable, RSE, sensibilisation, Social > 15ème édition de la semaine du handicap

15ème édition de la semaine du handicap

Cette semaine a lieu la 15ème édition de la semaine du handicap, avec pour thème principal le maintien dans l’emploi après la survenue d’un handicap. Le succès rencontré par le film « Intouchables », d’Eric Toledano et Olivier Nakache, permet d’ouvrir le débat et de revenir sur la question du handicap et des idées reçues, et sur la nécessité de sensibiliser salariés et entreprises sur l’emploi des personnes handicapées.

  • 15ème édition de la semaine du handicap

La 15ème édition de la semaine de l’emploi des personnes handicapées est organisée par l’association ADAPT (Association pour l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées). Cette année, elle a pour thème particulier le maintien dans l’emploi après la survenue d’un handicap. En effet, 85% des handicaps surviennent au cours de la vie et le retour à l’emploi n’est pas toujours facile.

A cette occasion, de multiples manifestations ont lieu : forums pour l’emploi, actions de sensibilisation sur la place des handicapés dans le travail et bien d’autres initiatives locales comme des « speed recruit » (sur le même principe que le speed dating).

Six ans après la promulgation de la loi sur le handicap, le taux d’emploi de personnes handicapées reste bas : 2,6% dans le secteur privé et 4,4% dans le public, malgré une obligation légale de 6%. Il faut savoir que 80% de la population active handicapée a un niveau d’études inférieur au bac, et malgré les efforts faits pour la scolarisation des enfants handicapés, les effets ne se font pas encore ressentir. Les personnes handicapées connaissent un taux de chômage deux fois plus important que celui du reste de la population.

  • Importance de la sensibilisation des salariés

Le baromètre « handi partage » analyse les rapports des salariés français aux personnes handicapées, afin de mieux cibler les actions de sensibilisation. Il semblerait que la perception des français ait évoluée depuis ces trois dernières années, d’une manière positive. Un salarié sur trois affirme avoir un regard plus positif sur le handicap du fait de son expérience personnelle. En effet, le fait de côtoyer une personne handicapée tous les jours dans le cadre du travail permet de lever les préjugés et les éventuelles peurs.

Il est donc important de sensibiliser les salariés au handicap, notamment pour permettre ensuite une meilleure insertion des personnes handicapées dans l’entreprise. Il faut former les salariés sur la définition et la gestion du handicap, lever les préjugés et communiquer sur la politique de l’entreprise par rapport au handicap.

Cependant, le périmètre du handicap reste encore flou, notamment pour les salariés, qui n’y incluent pas le diabète, la dépression ou la lombalgie.

  • La chasse aux idées reçues

Les stéréotypes concernant les handicapés ont la dent dure. Tout d’abord, le handicap est perçu comme quelque-chose de très négatif (idées de manque d’accessibilité, d’exclusion ou de dépendance), ce qui empêche de se représenter les personnes handicapées dans l’emploi. Ensuite, même si les handicapés sont perçus comme des personnes « courageuses », elles sont aussi perçues comme improductives du fait de leur handicap, car souvent absentes, plus lentes et plus dépendantes que les autres salariés.

Le mot handicap est aussi presque toujours associé au handicap moteur, et les autres formes de handicap ne sont pas forcément bien connues. Les managers ont donc une vision du handicap plus lourde et plus contraignante qu’elle ne l’est en réalité.

Enfin, les idées reçues concernant le handicap psychique sont particulièrement fortes et négatives. Les personnes handicapées psychiques seraient les moins bien acceptées par leurs collègues, car le handicap « invisible » fait plus peur, et elles sont aussi perçues comme moins productives. De plus, ces personnes sont plus mal jugées si elles sont atteintes d’une maladie dont on les juge responsables comme l’alcoolisme ou la dépression.

C’est en partie à cause de ces idées reçues que beaucoup de salariés handicapés ne se font pas connaître auprès de leurs employeurs, de peur d’être stigmatisés.

  • Avis Sequovia

La sensibilisation des employeurs et des salariés est primordiale, surtout que certains employeurs perçoivent l’emploi de personnes handicapées comme une contrainte (à cause de l’aménagement du poste de travail ou de la prétendue fragilité des personnes handicapées) sans en voir les potentiels bénéfices. En effet, la diversité peut être un atout pour l’entreprise en termes d’image, mais aussi en créant de la solidarité entre les salariés et donc en renforçant le collectif de travail.

On peut donc espérer que cette semaine permettra de faire encore évoluer les mentalités, et c’est déjà en bonne voie puisqu’entre 2008 et 2011 la perception du handicap a déjà considérablement changé. Mais il y a encore du chemin à faire, un bon moyen serait d’encourager les salariés handicapés à se déclarer auprès de leurs employeurs mais il faudrait aussi agir à la source en permettant une meilleure scolarisation des enfants handicapés, puisque les hauts postes ne leur sont encore que difficilement accessibles.

Articles proches :

Lise Développement durable, RSE, sensibilisation, Social , , , , , , , , , , , , ,

  1. Il n'y a pas encore de commentaire à l'article 15ème édition de la semaine du handicap
  1. Pas encore de rétrolien à l'article : 15ème édition de la semaine du handicap

Déposer un commentaire à l'article : 15ème édition de la semaine du handicap