Accueil > Développement durable > Rapport Pancher : vers une démocratie écologique

Rapport Pancher : vers une démocratie écologique

Processus démocratique novateur, le Grenelle Environnement a donné une place singulière aux associations et fondations œuvrant en faveur de la protection de l’environnement. Le succès rencontré par cette « gouvernance à 5 » et souligné par le Président de la République nécessitait que soit définie la place des ONG environnementalistes dans nos institutions, afin de mieux inscrire notre modèle de développement dans une perspective durable.

A cette fin, le député Bertrand PANCHER a été nommé parlementaire en mission auprès du ministre d’État, ministre de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement Durable et de l’Aménagement du Territoire Jean-Louis BORLOO qui l’a chargé -à la tête d’un comité opérationnel composé de membres issus des 5 collèges du Grenelle Environnement- de lui faire des propositions sur le sujet, ainsi que sur la place de la « gouvernance à 5 ».

C’est ce rapport parlementaire que Bertrand PANCHER vient de remettre au ministre d’État.

« Le Grenelle Environnement a souligné la place importante que les ONG environnementalistes devaient prendre dans nos institutions. La réforme de celles-ci, votée il y a 8 jours, en est la première étape fondamentale. En devenant le Conseil économique, social et environnemental, la 3ème assemblée de la République se prépare à accueillir de nombreux représentants des associations de protection de la nature. » a déclaré Jean-Louis BORLOO. La loi organique qui définira la nouvelle composition de cette assemblée s’appuiera sur les propositions du rapport PANCHER, notamment sur les critères de représentativité des 3 catégories d’associations retenues et acceptées par toutes les parties prenantes.

« Je remercie Bertrand PANCHER et les membres de son comité opérationnel pour la qualité de leurs travaux, qui vont inspirer la partie gouvernance du projet de loi Grenelle 2 en cours de finalisation. Ce sera une étape fondatrice dans la mise en œuvre d’une démocratie écologique » a ajouté Jean-Louis BORLOO.

Articles proches :

Franck Développement durable

  1. 05/08/2008 à 07:43 | #1

    Des associations d’écolo qui ne servent à rien.
    Cela fait 3 ans que l’on pollue notre znieff, du fioul, des ordures, javel, poubelles etc. directement déversés dans les cours d’eau. Personne pas même la préfecture ne s’inquiète.
    J’ai contacté plein d’écolo même cap21 tous s’en foutent, les ornitho tournent la tête, alors que les oiseaux crèvent par la pollution. Les plantes protégées ‘Nivéoles’, sont cramées sur place, les fossés ont dans le fond la pollution de 4 ans de j’menfoutisme.
    Merci M Borloo pour notre parc. Vous êtes vraiment formidable en matière d’écologie.
    Un parc d’attractions entièrement gratuit
    C’est en Normandie, c’est à Cabourg.
    anarchiland.ifrance.com/
    Sur cette page un lien vers d’autres pages et blog.
    Signé : Un mec écœuré par tant d’hypocrisie.

  1. Pas encore de rétrolien à l'article : Rapport Pancher : vers une démocratie écologique

Déposer un commentaire à l'article : Rapport Pancher : vers une démocratie écologique