Accueil > Développement durable > La fin du billet d’avion en papier

La fin du billet d’avion en papier

Les 240 compagnies aériennes membres de l’IATA (Association Internationale du Transport Aérien) passent aux billets électroniques le 1er juin 2008, après quatre années de transition.

1 dollar pour le coût d’un billet électronique, 10 dollars pour celui d’un billet papier, voilà une économie estimée à 3 milliards de dollars par an. Une économie qui tombe bien pour les compagnies aériennes, qui subissent de plein fouet la hausse du prix du pétrole.

Le premier e-ticket a été édité en 1994. En 1997, l’IATA a adopté des normes sur la billetterie électronique. Mais l’évolution sera lente et en mai 2004, seulement 19% des billets étaient électroniques.

Bon pour l’environnement ?

L’association IATA estime que cette mesure se traduira par la survie de 50 000 arbres par année, soit environ 5 km2 de forêt. Bien que l’IATA ne délivrera plus de billets d’avion papier, les billets émis par les agences de voyages avant le 01 juin 2008 restent valables pour les voyages dans les conditions où ils ont été achetés.

Pour parvenir à passer au billet d’avion 100% électronique, l’IATA a contacté quelques 60.000 agences de voyages dans plus de 200 pays pour récolter les billets papiers non utilisés soit environ 32 millions dans le monde. Ces billets seront récupérées et recyclés. « Si vous avez encore un billet d’avion au format papier, il est temps de faire un don à un musée », a ajouté Giovanni Bisignani, directeur général de l’IATA.

Articles proches :

celec Développement durable

  1. Il n'y a pas encore de commentaire à l'article La fin du billet d’avion en papier
  1. Pas encore de rétrolien à l'article : La fin du billet d’avion en papier

Déposer un commentaire à l'article : La fin du billet d’avion en papier