Le tourisme vert à l’honneur

ecotourismeJeudi dernier, Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET (ministre de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement), et Frédéric LEFEBVRE (secrétaire d’Etat chargé du Commerce, de l’Artisanat, des PME, du Tourisme, des services, des Professions libérales et de la Consommation), se sont rendus dans le parc régional naturel du Pilat, en Rhône-Alpes, pour promouvoir l’écotourisme en France. Les parcs naturels constituent effectivement une alternative intéressante pour voyager tout en limitant son empreinte sur l’environnement.

• La fréquentation touristique en France

Ce weekend été annoncé comme le plus difficile de l’été par Bison Futé, avec un samedi prévu noir dans le sens des départs, et les grands axes de circulations ont effectivement été chargés tout le weekend du fait du chassé-croisé entre le mois de juillet et le mois d’août. Ces embouteillages illustrent bien la situation touristique en France : 80% de la fréquentation touristique se concentre sur 20% du territoire, essentiellement sur les côtes.

• Les pressions sur l’environnement liées au tourisme de masse

 Cette concentration exerce une réelle pression sur l’environnement. Dans certaines villes, la population peut être multipliée par 10 pendant la période estivale, augmentant d’autant la pollution, et la consommation de ressources. Les touristes génèrent notamment une hausse considérable de la consommation d’eau (pourtant plus rare en période estivale), de la création de déchets et des flux de voitures (créant ainsi pollution et embouteillages). A l’étranger comme en France, les régions d’accueil n’ont pas toujours les moyens de gérer correctement cette pression soudaine durant les mois d’été.

• Ecotourisme dans les parcs naturels français

 C’est dans le but de limiter cet impact négatif du tourisme sur la nature et sur les populations locales qu’est né l’éco-tourisme. Appelé aussi tourisme vert, tourisme durable ou tourisme responsable, il a pour but de protéger la nature et de contribuer au développement local. Lors de leur voyage, Nathalie Kosciusko-Morizet et Frédéric Lefebvre ont souhaité promouvoir le tourisme dans les 9 parcs nationaux ou les 46 parcs naturels régionaux français, des territoires encore trop peu désirés comme destination de vacances malgré leurs paysages et la détente qu’ils peuvent offrir. Le choix du parc du Pilat n’est pas non plus un hasard, ce parc a signé la charte européenne du tourisme durable. Le parc du Pilat s’est donc engagé à réaliser un programme d’action complet visant à la préservation des ressources, au développement économique viable et au développement social équitable sur son territoire.

• Un guide pour adopter les bonnes pratiques du tourisme responsable

Ce souhait de développer l’éco-tourisme n’est pas nouveau, le ministère du développement durable promeut depuis plusieurs années déjà ce mode de tourisme, notamment par le soutien au Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) pour la diffusion du passeport vert. Ce passeport est en fait un guide disponible sur Internet, pour rendre accessible au plus grand nombre des conseils sur les bonnes pratiques à appliquer à chaque étape d’un projet de vacances, de la préparation jusqu’au retour.

• Avis de Sequovia

Si de plus en plus de Français adoptent des éco gestes dans leur quotidien, ces principes sont trop souvent laissés de côté pendant les vacances pour des raisons de facilité et de praticité. Or les zones touristiques sont généralement des zones au patrimoine environnemental et culturel riche, soumis à de fortes pressions, qu’il faut donc préserver et protéger. Adopter les pratiques du tourisme responsable contribue à cette protection.
Votre entreprise aussi peut agir en faveur de l’écotourisme en choisissant d’offrir des cadeaux responsables tels que des weekends randonnées ou des éco-colonies pour les enfants des salariés.

Articles proches :

Juliette Développement durable, Economie, Environnement, Social, tourisme durable , , , , , , , , , , ,

  1. Il n'y a pas encore de commentaire à l'article Le tourisme vert à l’honneur
  1. Pas encore de rétrolien à l'article : Le tourisme vert à l’honneur

Déposer un commentaire à l'article : Le tourisme vert à l’honneur