Accueil > Communication > Le marketing olfactif, un service dans l’air du temps

Le marketing olfactif, un service dans l’air du temps


A l’occasion de l’ouverture d’une boutique d’une célèbre marque de sportwear, le spécialiste mondial du bien être en entreprise et espaces de vente, Ambius, revient sur l’importance du marketing olfactif comme atout de séduction dans les points de vente.

 

  • Le marketing olfactif pour renforcer son image

 Attirer, stimuler, favoriser l’achat, renforcer l’image de marque et fidéliser : autant d’atouts du marketing olfactif !

Alors que le choix de consommation devient pléthorique dans tous les domaines, les consommateurs souhaitent de plus en plus être acteurs et apprécient en ce sens qu’on leur propose de véritables expériences d’achat. Une mise en scène originale, une ambiance propre à une marque, une expérience unique à chaque passage, tout cela concourt au choix du client pour une enseigne et à son attachement.

A ce titre, l’utilisation marketing du sens olfactif est l’une des meilleures façons d’y parvenir. En effet, on sait que 80% de toute « perception » est due à l’odorat. La perception du goût et de l’odeur est souvent inconsciente et c’est leur privation qui nous fait réaliser leur importance. Ainsi, un parfum agréable, en plus de sentir bon, affecte nos souvenirs et nos émotions. Par conséquent, il peut donner plus d’impact à une marque, créer un accueil chaleureux et inoubliable, et donner aux visiteurs et aux clients une raison de s’attarder ou l’envie de revenir.

  • Des résultats démontrés

 Différentes études ont montré que les espaces ambiancés olfactivement donnent une perception positive du service rendu à la clientèle présente. C’est ce que démontre notamment d’une étude menée par le Dr Alan Hirsch, fondateur et directeur de la section neurologique de la fondation de traitement et de recherche sur le goût et l’odorat de Chicago, pour la célèbre marque Nike. Il en ressort qu’un produit identique présenté dans deux ambiances différentes, dont l’une ayant bénéficié de l’olfactif, ne sera pas perçu de la même façon.

Mieux, les espaces de vente parfumés gagneraient en crédibilité et en raffinement, amenant les consommateurs à envisager des prix supérieurs pour les produits proposés.

Il paraît donc essentiel de ne pas négliger le marketing olfactif et de l’associer à une stratégie polysensorielle, qui fera de plus en plus la différence dans l’attachement et la fidélisation des consommateurs. Tous les éléments sont donc réunis pour que les plus grandes marques, tout secteur confondu, passent le pas ! En suivant par exemple la voie de cette célèbre marque de sportswear venue des Etats-Unis qui a ouvert de mois ci son premier magasin en France sur les Champs-Elysées et qui a su intelligemment conjugué tous les éléments du marketing sensoriel, le sens olfactif compris.

  • Avis de Sequovia

De nombreuses études ont montrées que le bien être en entreprise était une source importante de gain de productivité. L’exemple de Nature et Découverte permet d’illustrer comment la marque s’est créée une forte identité à laquelle les consommateurs sont fidèles. Pour mettre en place une ambiance olfactive dans vos bureaux ou points de vente, Sequovia vous recommande de faire appel à Ambius, spécialiste dans le bien être et la santé en entreprise.

Environnement et marketing n’ont toutefois jamais vraiment fait bon ménage. La donne serait de supprimer totalement le support publicitaire qui en fait souvent la promotion pour que le marketing sensoriel devienne l’outil marketing le plus écolo qui n’ait jamais existé.

Articles proches :

Leonard Lenglemetz Communication , , , ,

  1. 72Paul
    10/06/2011 à 10:09 | #1

    Je suis d’accord sur le point que l’olfactif offre de bons moyens de créer une impression durable sur le consommateur… à la condition qu’il soit utiliser avec parcimonie ! À mon avis, la base du marketing est qu’il doit interpeller et générer des associations d’idées. Pour revenir sur les propos de l’auteur, j’admets que les idées associées doivent être positives. Ainsi, le marketing sensoriel est efficace, certes, mais en diffusant en continu des odeurs, le consommateur finira par s’y accoutumer ou pire il pourra les considérer comme des nuisances.
    Ainsi, je suis convaincu que l’essentiel est de scénariser l’espace de vente. D’ailleurs quelques entreprises se lancent actuellement sur ce créneau. Par exemple, il existe une jeune entreprise, Scentys, qui travaille sur la diffusion olfactive sèche, et qui est ainsi capable de diffuser ou d’effacer complètement une fragrance dans un volume donné, et ce en moins d’une dizaine de secondes ! Sur le plan du merchandising réactif, Zamensis (http://www.zamensis.fr) est capable commander des événement au moment où un individu regarde un produit ou une zone. Maintenant combinez les deux et vous obtenez en effet de surprise indéniable avec tous les avantages du marketing des sens.
    Pour terminer, je ne suis pas tout à fait d’accord avec le fait que marketing sensoriel et publicité ne font pas bon ménage. En effet, je pense qu’au contraire les outils du marketing sensoriel et du merchandising réactif permettraient de faire évoluer les moyens publicitaires classiques traditionnels et obsolètes. La prolifération de la publicité en a fait une banalité et les consommateurs ont créé une bulle qui les protègent de la publicité : ils sont passifs. Pour moi le merchandising réactif ou le recours au sens est un moyen d’évoluer vers des outils de communication publicitaires qui impliquent le client.

  2. Martinet
    19/02/2012 à 21:34 | #2

    Article très intéressant.
    Je suis opticien et pour mon magasin je travaille avec un autre acteur de ce marché très performant et réactif. La société s’appelle Emosens et ils proposent beaucoup de parfums.
    Pour ce qui est du résultat je peux vous dire que mes clients me demandent souvent ou ils peuvent se procurer cette fragrance et je donne souvent les coordonnées d’Emosens…

  3. 07/03/2013 à 15:15 | #3

    Article très intéressant, en effet. Bien qu’il soit encore difficile de mesurer l’impact réel d’une fragrance d’ambiance dans un lieu commercial et son influence sur les variables émotionnelles et comportementales du consommateur (je vous invite d’ailleurs à consulter les articles académiques de Knasko, de Daucé et l’ouvrage « marketing sensoriel du point de vente » pour en apprendre plus sur le sujet), il est certain qu’une fragrance adaptée au lieu, agréable et surtout une diffusion maîtrisée créent une atmosphère plus agréable (au même titre qu’une décoration de bon goût). Il ne s’agit pas de saturer l’atmosphère mais de subtilement le sublimer. Et pourquoi pas, créer une empreinte olfactive sur mesure en adéquation avec l’image et les valeurs de la marque?

  1. Pas encore de rétrolien à l'article : Le marketing olfactif, un service dans l’air du temps

Déposer un commentaire à l'article : Le marketing olfactif, un service dans l’air du temps