Accueil > Développement durable, Transports durables > Eco conduite: les principes pour une conduite économique

Eco conduite: les principes pour une conduite économique

Le transport étant le premier poste d’émission de CO2, il est important d’optimiser sa conduite afin de réduire ses émissions. L’éco conduite se traduit à la fois par un changement d’attitude et des conseils techniques afin de parvenir à une conduite plus économique qui permet une réduction de la consommation de carburant.

 

  • Optimiser les rapports moteurs

Il est conseillé pour les véhicules à boite de vitesse manuelle de monter de rapport dés 2500 tr/min pour les véhicules essence et 2000 tr/min pour les véhicules diesel. Le rétrogradage se fait quant à lui à 1000 tr/min. Cette mesure simple à mettre en œuvre permet de limiter le régime moteur et donc sa consommation en carburant.
Concrètement, le véhicule peut déjà être en 4ème ou 5ème vitesse à 50km/h.

  • Maintenir une vitesse stable

Il faut partir du constat que plus la vitesse d’un véhicules est stable, moins sa consommation est importante. En effet, les accélérations rapides sont très consommatrices et une fois le véhicule lancé, le freinage fait perdre cette énergie. Eviter les freinages et les accélérations inutiles permettent donc d’économiser du carburant.

  • Anticiper

Le maître mot pour économiser du carburant est l’anticipation. Repérer les obstacles en amont permet d’éviter les accélérations et freinages inutiles. Pour cela, il faut également :

  • maintenir une vitesse stable en conservant une bonne distance de sécurité, 
  • laisser décélérer le véhicule avec un rapport élevé,
  • ne pas accélérer en descente,
  • couper le moteur si le temps d’arrêt est supérieur à 30 secondes d’arrêt.

 

  • Entretenir son véhicule

L’entretien du véhicule est important non seulement pour sa sécurité mais aussi pour limiter vos émissions.
La pression des pneus est primordiale puisque des pneus sous-gonflés provoquent en plus des risques d’éclatement, une surconsommation de carburant (jusqu’à 8%). Vérifier la pression une fois par mois est la norme conseillée par les constructeurs automobiles.
Nous pouvons également rappeler que les supports à skis, portes vélos…doivent être retirés après usage puisqu’ils représentent une charge supplémentaire et peuvent représenter sur l’autoroute une surconsommation de l’ordre de 15%.

  • La climatisation

Présente dans 3 véhicules sur 4 vendus en France, la climatisation nécessite l’emploi d’un autre moteur pour fonctionner. Par conséquent, cela entraine une surconsommation de carburant. Elle est estimée entre 25% et 35% en ville et entre 10% et 20% sur route par l’Ademe.

  • Avis de Sequovia

Chacun peut mettre en application ces conseils simples pour adopter l’éco conduite. Pour les collaborateurs utilisant régulièrement les véhicules d’entreprises (commerciaux, chauffeurs de poids lourds, livreurs…), une formation d’éco conduite peut être très bénéfique avec un ROI très rapide puisque les économies peuvent atteindre 40% !
Rappelons également que votre entreprise peut mettre en place une solution de covoiturage afin de privilégier les déplacements à plusieurs.

Articles proches :

Leonard Lenglemetz Développement durable, Transports durables , , , ,

  1. 22/11/2011 à 13:51 | #1

    Cet article est vraiment intérressant et de surcroit carrément vrai. Je vais dés à présent le twitter .

  1. Pas encore de rétrolien à l'article : Eco conduite: les principes pour une conduite économique

Déposer un commentaire à l'article : Eco conduite: les principes pour une conduite économique