Accueil > Développement durable > L’empreinte écologique : marquez votre territoire !

L’empreinte écologique : marquez votre territoire !

L’empreinte écologique fait couler beaucoup d’encre ces temps-ci. Concept marketing ou outil de stratégie de développement durable ? Tonio et Guillaume, dirigeants associés d’une petite imprimerie, s’interrogent sur ce concept.

Tonio a le sang chaud, il suit son instinct de commercial. Il a entendu parler d’empreinte écologique et il y voit un intérêt immédiat : si c’est bon pour la planète, c’est bon pour les affaires. Il a une vague idée de ce qu’est l’empreinte écologique : il a cru comprendre que cela consistait à déterminer une surface correspondant à son activité économique. 50 000 documents imprimés, quels impacts sur la planète ? Depuis l’approvisionnement en papier, en passant par la fabrication des encres, l’utilisation des machines, le recyclage…2 hectares, 20 hectares ? Tonio n’en a aucune idée et parle de son idée à Guillaume, plus porté que lui sur la cause écologique. Il lui demande regarder s’il n’existe pas des outils simples qui pourraient les aider à calculer cette empreinte écologique au plus vite. Les clients ne manqueront d’apprécier que leur fournisseur se préoccupe de la santé de la planète.

Guillaume a déjà entendu parler de ce concept. Mieux, il a commencé à réfléchir à la question. Il en est arrivé à la conclusion qu’il s’agit d’un outil stratégique permettant aux entreprises de déterminer des critères concrets d’engagement dans le développement durable. Pour Guillaume, la question n’est pas de connaître son empreinte écologique, mais de la réduire. A ce moment là, pense-t-il, il sera temps de communiquer auprès des clients pour leur montrer que leur fournisseur s’engage, et qu’il obtient des résultats. Le développement durable, tout le monde en a entendu parler, personne n’est contre mais comment le mettre en oeuvre ?

Il tente de convaincre Tonio qu’il y a une réelle démarche à entreprendre, que l’empreinte n’est pas un vague concept. Il faut désormais traduire ce mot en actions concrètes au quotidien. Il obtient gain de cause en expliquant à Tonio qu’au delà d’un argument commercial, il peut-être question d’économies d’échelle. Rationaliser les tournées des commerciaux et limiter la consommation de carburant des véhicules de société (Guillaume se pose la question d’investir dans des véhicules hybrides), optimiser les approvisionnements, réduire au maximum la consommation superflue de papier (leur assistante Monique édite systématiquement ses emails, comme une bonne partie du personnel).

Tonio pense aussi à l’éclairage, les 500 ampoules traditionnelles seront remplacées par des ampoules à leds. Au final, Tonio et Guillaume ont beaucoup d’idées et l’empreinte écologique est devenu un vrai projet d’entreprise. De nombreux collaborateurs se sont spontanément associés à cette démarche et portent aujourd’hui la responsabilité d’actions dans leur domaine d’activité. Les premiers résultats sont très encourageants : économies et écologie font bon ménage !

N’hésitez pas à consulter quelques liens que Guillaume a répertorié lors de ces recherches :

Nature et Découvertes ouvre un magasin eco conçu pour réduire son empreinte écologique

Agir21 : calculez votre empreinte écologique !

En savoir plus sur l’empreinte écologique avec Wikipédia

Articles proches :

celec Développement durable

  1. 07/11/2007 à 13:11 | #1

    "guillaume se pose la question d’investir dans des vehicules hybrides" … point de détail ttrès important ;) merci pour ce bilet ! continue !

  1. Pas encore de rétrolien à l'article : L’empreinte écologique : marquez votre territoire !

Déposer un commentaire à l'article : L’empreinte écologique : marquez votre territoire !