Lumière sur le mécénat vert

Mecenat vertEn parallèle au lancement de la Semaine Développement Durable, la ministre de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, Nathalie Kosciusko-Morizet a remis, le jeudi 31 mars dernier, les 1ers trophées du mécénat d’entreprise pour l’environnement et le développement durable. En France, ce n’est pas moins de 220 millions d’euros, soit 11% du mécénat global, qui sont directement imputés au budget du mécénat environnemental. Les entreprises l’ont bien compris, elles ne doivent plus fermer les yeux sur les enjeux liés à l’environnement, bien au contraire il s’agit là d’une carte à jouer dont elles auraient tort de se priver. 42 dossiers ont ainsi été présentés pour décrocher les fameux trophées, de quoi prédire un bel avenir à cette initiative.

 

  • Le mécénat remis au goût du vert

Depuis 2007, NKM encourage fortement l’essor que connait aujourd’hui le mécénat environnemental. A l’époque au poste de secrétaire d’Etat à l’Ecologie, elle avait alors engagé une politique volontariste de soutien pour contribuer au développement du mécénat d’entreprise pour l’environnement et le développement durable en France.

L’étendue du budget dédié à l’environnement a quintuplé en l’espace de 4 ans. Aujourd’hui, le mécénat environnemental représente 220 millions d’euros soit 11% du mécénat global alors qu’il y a moins de cinq ans, il s’élevait seulement à 50 millions d’euros.   

  • L’objectif de ces Trophées

A l’initiative du ministère du Développement durable, les trophées du mécénat vert ont  pour mission principale de connecter le monde entrepreneurial au monde environnemental en encourageant les entreprises à s’investir dans des actions de mécénat auprès de porteurs de projet, d’ampleur locale ou nationale. Ces trophées tendent à valoriser les partenariats innovants dans le domaine du mécénat environnemental et de promouvoir la démarche des entreprises en faveur du développement durable.

La récompense se concentre sur le tandem entreprises/porteurs de projets (associations, ONG, collectivités territoriales, établissements publics) ayant financé des initiatives exemplaires dans 6 catégories :

  • Biodiversité,
  • Mécénat de compétence,
  • Milieu marin,
  • Education et formation,
  • Environnement/solidarité, 
  • Nature et handicap.

 

  • Quels sont les lauréats ?

L’année 2011 s’avère être un véritable tremplin pour perpétuer la tradition des trophées du mécénat d’entreprise. En effet, 12 millions d’euros, c’est le montant que représente l’ensemble des 42 dossiers reçus dans le cadre de cette première édition, de quoi envisager un avenir prometteur pour la suite.

L’effervescence participative des candidats s’est accompagnée  d’une réelle émergence de projets novateurs qui ont d’ailleurs conduit les jurys à attribuer une mention et deux prix spéciaux supplémentaires.

Vous l’aurez bien compris 3 lauréats ont donc été mis sur le devant de la scène :

  • La fondation d’Entreprise Veolia Environnement a reçu le prix spécial du jury pour une entreprise ou une fondation d’entreprise,
  • GERES (Groupe Energies Renouvelables, Environnement et Solidarités) s’est vu remettre le Prix spécial du Jury pour un porteur de projet,
  • La mention spéciale a été remise à SEPANLOG (Association gestionnaire de la réserve naturelle nationale de l’étang de la Mazière).

La deuxième édition des Trophées du mécénat sera lancée en juin 2011.

  • Avis de Sequovia

Les initiatives et champs d’actions sont vastes pour les entreprises désireuses de s’engager en faveur du développement durable. Créativité, motivation et compétition sont les trois mots d’ordre de ces fameux trophées qui engagent un réel entrain d’innovation pour contribuer à un meilleur respect de notre environnement et de notre société. L’éclosion de projets de mécénat vert promeut l’engagement des entreprises envers le développement durable et garantie une certaine conduite du changement au sein même des comportements. Le succès de cette première édition témoigne de la prise de conscience par les entreprises de l’indissociabilité de la croissance économique et du développement durable. Espérons que la tendance reste au beau fixe pour soutenir à la fois la compétitivité de nos entreprises et faire de la France une référence en matière d’innovations environnementales, sociales et économiques.

 

Articles proches :

Nathalie Développement durable, Economie, Environnement, Récompenses et initiatives , , , , , , , ,

  1. 22/11/2011 à 13:51 | #1

    Post vraiment instructif et de surcroit tellement vrai.Je file dès à présent le mettre sur mon blog ;-)

  1. Pas encore de rétrolien à l'article : Lumière sur le mécénat vert

Déposer un commentaire à l'article : Lumière sur le mécénat vert