Le Grenelle comme nerf de la guerre contre le nucléaire

EnergieSuite à la catastrophe survenue, il y a maintenant bientôt deux semaines au Japon, l’Alliance pour la Planète s’est engagée dans une lutte effrénée pour lutter contre notre dépendance inconsidérée au nucléaire qui conduit le gouvernement français à projeter l’extraction de ressources non-conventionnelles. N’oublions pas pourtant que nous disposons des technologies nécessaires à la substitution de ces énergies et qu’elles sont doublement bénéfiques pour notre Planète: inépuisables et non-polluantes. Ainsi, l’Alliance pour la Planète a demandé au chef de l’Etat, Nicolas Sarkozy, d’engager avant l’été un Grenelle de l’énergie accompagné d’un grand débat public démocratique. Les choix énergétiques doivent être pris au regard de chacun puisqu’ils engagent l’avenir de tous, et impliquent donc une participation générale de l’ensemble des citoyens à ces prises de décision.

  • Un moratoire d’urgence sur les énergies fossiles non-conventionnelles

La diminution des coûts d’extraction, liée à l’augmentation du prix de revente de l’or noir, a rendu l’exploitation des énergies fossiles non-conventionnelles économiquement viables pour un certain nombre d’entreprises. Les zones de forage attestent de ce nouvel appétit. Peut-on sciemment préconiser les forages off shore au large de la Guyane ou de la côte méditerranéenne, l’exploitation des sources de schiste en Seine et Marne ou dans le Larzac tout en masquant leurs impacts environnementaux ? Dans le domaine du nucléaire, on voit ce qu’il en coûte de minorer perpétuellement les risques pour ne parler que de production d’énergie à court terme. Dans cette lignée, les Amis de la Terre avaient d’ailleurs dénoncé ouvertement les impacts négatifs que le mode d’extraction du gaz de schiste pouvait engendrer en termes de risques sanitaires et environnementales (utilisation excessive d’eau, pollution des nappes phréatiques…). Tout y est pour reproduire les mêmes erreurs qu’avec le nucléaire. C’est la raison pour laquelle, l’Alliance appelle l’Etat à geler dès maintenant tous les projets d’extraction d’hydrocarbures non-conventionnels.

  • Le Grenelle à la rescousse

Nous ne pourrons, du jour au lendemain, renoncer totalement au pétrole et au nucléaire, mais il est absurde d’investir dans de nouvelles technologies d’extraction du fossile ou dans la fusion nucléaire sans consulter nos concitoyens. Le chef de l’Etat a plusieurs fois mis en avant l’intérêt de cette méthode de débat pluraliste, plébiscitée par les Françaises et les Français. Il est plus que temps de l’appliquer à la question de la définition de la politique énergétique, en incluant la question du choix de la filière nucléaire qui montre une fois de plus qu’elle est plus un problème qu’une solution. A lui seul, le vent ne règlera pas le problème énergétique. A lui seul le soleil ne règlera pas le problème énergétique. Mais ensemble, ils peuvent y contribuer !
L’Alliance pour la Planète appelle donc le gouvernement à lancer au plus vite un Grenelle de l’énergie afin de débattre démocratiquement des choix à faire pour engager la France dans un avenir renouvelable au nom des générations futures. Un véritable débat public sur les orientations énergétiques de notre pays doit être créé et exige une expertise indépendante et pluraliste sur cette question.

  • Avis de Sequovia

Nous n’avons plus à prouver à quel point le Grenelle est précurseur en matière de développement durable et de conduite du changement. Reste maintenant à convaincre le pouvoir en place qu’il s’agit d’une nécessité d’ »ordre mondial » de tourner la page du nucléaire. Le communiqué de presse d’Alliance pour la Planète ne préconise en rien l’arrêt instantané des centrales françaises mais conduit plutôt nos politiciens et dirigeants à réfléchir et envisager des choix stratégiques plus sûrs et plus efficaces dans une optique d’investissement à long terme, sur les plans économique, social et environnemental. En réponse à cela pourtant, le gouvernement français ne semble que peu receptif à cette déclaration. Sur le plan de l’électricité, se sera une fois de plus aux malheureux contribuables de trinquer et de supporter la hausse tarifaire prévue prochainement via les factures EDF afin que le groupe soit en mesure de changer son parc nucléaire au profit du renouvelable. De quoi illustrer les intérêts et bienfaits du développement durable à nos chers citoyens ! Passez au vert et vous paierez plus cher, quel bel image donnons-nous là!

Sources : Communiqué de presse Alliance pour la Planète

Articles proches :

Nathalie Développement durable, Economie, electricite, Energies renouvelables, Environnement, Grenelle de l'Environnement, Santé, Social , , , , , , , , , ,

  1. Il n'y a pas encore de commentaire à l'article Le Grenelle comme nerf de la guerre contre le nucléaire
  1. Pas encore de rétrolien à l'article : Le Grenelle comme nerf de la guerre contre le nucléaire

Déposer un commentaire à l'article : Le Grenelle comme nerf de la guerre contre le nucléaire