Accueil > Collectivité, Développement durable, Transports durables > Le métro de Rennes encore plus écolo

Le métro de Rennes encore plus écolo

Même si le métro de Rennes Métropole est reconnu pour ses qualités environnementales, Keolis Rennes cherche à en réduire sa consommation énergétique. Pour rappel, le métro parcourt plus de 7200 km par jour avec ses 24 rames transportant 115 000 voyageurs. S’il consomme 21 000 kwh par jour en moyenne, le métro produit également beaucoup d’énergie aujourd’hui inutilisée. La mise en place d’un nouveau dispositif pour récupérer cette énergie est en projet dans la métropole rennaise.

  • Avant…

Après une phase d’étude et d’installation, un système original et innovant vient d’être mis en service : un récupérateur d’énergie lors des freinages. Placé au centre de la ligne, au niveau de la station Gares, le système permet de récupérer 230 000 kwh par an. Jusqu’à présent l’énergie créée par le freinage des rames du métro se dissipait dans le tunnel ou dans des résistances sous forme de chaleur. Une réflexion a été menée par l’équipe « électricité » de Keolis Rennes pour optimiser le bilan énergétique et essayer de récupérer un maximum de cette énergie perdue. L’idée est donc venue d’utiliser un« banc de charge à volant d’inertie ».

  • Après…

Ce dispositif accumule de l’énergie provenant des freinages des 24 rames pour la restituer en fonction des besoins de la ligne. L’usage du banc de charge placé au centre de la ligne (station Gares) est de récupérer cette énergie. Cet équipement est dit «à volant d’inertie » car l’énergie reçue par le banc fait tourner une grosse masse sur un axe (2,5 tonnes). Une fois lancée, la masse continue à tourner, même si plus aucun courant ne l’alimente. On peut donc récupérer l’énergie de son mouvement et produire en sortie du banc de charge de l’électricité quand les rames de métro en auront besoin pour accélérer.
Ce système pèse près de 9 tonnes et va permettre d’économiser 230 000 kwh par an. Il a été investi par Rennes Métropole pour la somme de 260.000€ ht. Couplé au cadencement des rames et à toutes les autres démarches d’économie d’énergie du métro, les gains annuels représentent l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 150 maisons. Une vraie démarche de développement durable faisant rimer écologie avec économie.

  • L’avis Sequovia

En matière de réduction de consommation énergétique et d’énergie renouvelable, nous sommes encore loin d’avoir exploité toutes les possibilités. En tout cas, c’est ce que montre ce type de démarches ambitieuses et innovantes. Six villes françaises sont dotées de métro, le développement de tel dispositif permettrait d’économiser des quantités astronomiques d’énergie. A titre comparatif, s’il est possible d’économiser 230 000 kwh par an grâce au métro reinnais qui comptabilise 9,4 km de lignes, imaginez les économies qu’il est possible de faire à Paris avec ses 214,2 km de lignes de métro!

Pour aller plus loin dans la démarche de réduction des consommations d’énergie :
Fiches solution Economie d’énergie et Eco mobilité

Articles proches :

pminondo Collectivité, Développement durable, Transports durables , , ,

  1. Il n'y a pas encore de commentaire à l'article Le métro de Rennes encore plus écolo
  1. Pas encore de rétrolien à l'article : Le métro de Rennes encore plus écolo

Déposer un commentaire à l'article : Le métro de Rennes encore plus écolo