Les projets pour promouvoir le recyclage papier

Aujourd’hui, le papier génère plus de 4 millions de tonnes de déchets par an en France. Dans le droit fil des conclusions du Grenelle Environnement, la France a donc décidé d’accélérer le développement de sa filière de recyclage du papier, en encourageant le tri et en aidant les entreprises à investir. Ainsi, pour sensibiliser les ménages et les entreprises au recyclage des déchets papier, certaines initiatives sont mises en place comme la collaboration de La Tribune avec Ecofolio pour témoigner de l’importance du tri et du recyclage papier auprès des lecteurs du quotidien.

  • Le cadre législatif et les objectifs du Grenelle environnement

Cadre général
Les déchets de papiers/cartons doivent en priorité être triés et recyclés. Les seuls modes d’élimination autorisés pour les déchets d’emballages de papiers/cartons des entreprises sont la valorisation par réemploi ou recyclage ou toute autre action visant à obtenir des matériaux réutilisables ou de l’énergie.
Le recyclage permet de préserver les ressources naturelles par la réutilisation de matériaux issus de déchets et de réduire la consommation d’énergie, l’émission de gaz à effet de serre et la consommation d’eau liées à la production industrielle.
Pour en savoir plus sur la gestion des déchets, il vous est  possible de vous référer à notre dossier disponible sur notre site internet.
Les objectifs de la loi Grenelle environnement
La loi de programmation relative à la mise en œuvre du Grenelle de l’environnement fixe également de nouveaux objectifs ambitieux en terme de valorisation matière (recyclage et valorisation organique) :

  • Déchets ménagers et assimilés : 35 % en 2012, et 45 % en 2015 (contre 24 % en 2004) ;
  • Emballages ménagers : 75 % en 2012 (contre 63 % en 2008) ;
  • Déchets banals des entreprises (hors bâtiment et travaux publics, agriculture, industries agroalimentaires et activités spécifiques) : 75% en 2012 ;
  • Diminution de 15 % des déchets destinés à l’enfouissement ou à l’incinération d’ici à 2012

L’État, au travers du Grenelle, s’est donné pour objectifs, d’ici à 2012, de réduire de façon significative la consommation de papier de ses administrations, de généraliser le recyclage de leur papier et, à cette date, d’utiliser exclusivement du papier recyclé ou issu de forêts gérées de manière durable.
Ainsi, le papier représente aujourd’hui près de 15 % d’une poubelle moyenne et génère plus de 4 millions de tonnes de déchets par an. Or, le papier n’est pas un déchet comme les autres dans la mesure où il est recyclable à 100 % : un journal peut ainsi se recycler jusqu’à cinq fois ! De plus, le papier recyclé consomme trois fois moins d’eau et d’énergie que le papier issu de pâte vierge. C’est pourquoi, recycler le papier ne peut être que bénéfique.

  • Collaboration de la Tribune et d’Ecofolio pour sensibiliser au recyclage papier

Présentation Ecofolio
EcoFolio est l’éco-organisme des papiers qui organise, finance et accompagne la collecte, le tri et le recyclage des papiers. Sa mission d’intérêt général lui a été confiée par l’État en 2007. Grâce à l’éco-contribution versée par les émetteurs et fabricants de papiers, le soutien financier au recyclage favorise un développement durable de la filière papiers. EcoFolio assure une mission environnementale et citoyenne (optimisation des opérations de collecte et de recyclage, sensibilisation des citoyens au geste de tri) dans un souci de performance écologique et économique.
La Tribune et Ecofolio collaborent
 Le quotidien économique La Tribune rejoint de manière volontaire le dispositif EcoFolio en devenant un acteur de la sensibilisation au tri des papiers.
Un engagement, simple et direct, qui s’appuie sur deux éléments : 

  • Une annonce qui interpelle les lecteurs sur la seconde vie de leur quotidien. Elle paraîtra régulièrement dans les pages de la Tribune. 
  • Un rappel quotidien de la consigne de tri des papiers.

« Nous sommes fiers de ce partenariat » a déclaré Valérie Descamps, PDG de la Tribune « Il est essentiel qu’un journal sensibilise son lectorat au geste de tri. Nous contribuons de manière volontaire à EcoFolio à travers cet acte éco-citoyen et serons heureux d’être rejoints par d’autres titres. C’est en mutualisant nos efforts que nous serons le plus efficaces. »
« La Tribune est le premier journal à contribuer via EcoFolio au recyclage de ses papiers. Nous nous félicitons de cette initiative » a déclaré Géraldine Poivert, directrice générale d’EcoFolio qui propose aux autres titres de la presse d’information de rejoindre l’initiative. « La presse d’information n’est pas assujettie à l’éco-contribution mais elle a un rôle essentiel à jouer dans le développement durable de la filière papiers en sensibilisant ses lecteurs au tri. D’autant que la bonne gestion du biomatériau papier assurera la pérennité du média papier.»
Aujourd’hui, il s’agit de faire prendre conscience de la pertinence du geste de tri et d’inciter le citoyen à passer à l’acte. 83% des Français estiment que les papiers sont les déchets les plus simples à trier mais moins d’un papier sur deux est aujourd’hui déposé dans un bac de recyclage !
Les papiers constituent un important gisement : ils représentent 14,5% de nos poubelles. Faciles à trier et à exploiter, leur taux de recyclage n’atteint pourtant que 40%. Les bénéfices du recyclage se vérifient sur le plan environnemental et économique. La production de papier recyclé par rapport à celle de papier vierge consomme jusqu’à trois fois moins d’eau et d’énergie et limite les émissions de CO2 de 30%. Au cours des derniers mois, deux usines ont été créées : l’une à Turckheim qui produit du papier journal, l’autre à Voreppe (Vertaris) qui commercialise des ramettes de papiers et des produits d’isolation.

  • L’avis Sequovia

Sensibiliser les lecteurs au recyclage des journaux est un point extrêmement positif dans la mise en œuvre d’une filière de valorisation des déchets papier performante. Il s’agit aujourd’hui de toucher à la fois le particulier et le salarié pour qu’une évolution des comportements se fasse sentir à la fois à domicile et sur le lieu de travail. Une enquête parue en août 2010, PAP50, sur le papier en entreprise révèle que les progrès à réaliser sont encore bien nécessaires. Même si la majorité des entreprises a déjà mis en place au moins une action concernant le papier, ces actions restent trop ponctuelles et ne s’inscrivent pas dans une démarche globale agissant concrètement pour infléchir la surconsommation, exiger des produits papier avec des certifications responsables et maximiser le recyclage. En effet, aujourd’hui en France on consomme toujours près de 3 fois plus de papier que la moyenne mondiale ; seulement 20 % du gisement des papiers issus des bureaux est recyclé. Et pourtant les éco gestes à appliquer en faveur du recyclage papier ne sont pas si compliqués…

Pour en savoir plus : dossier gestion des déchets
Formation : Prévenir et réduire ses déchets
Plateforme solutions : gestion des déchets papiers

Articles proches :

pminondo Collecte et recyclage des déchets, Développement durable, Grenelle de l'Environnement , ,

  1. Il n'y a pas encore de commentaire à l'article Les projets pour promouvoir le recyclage papier
  1. Pas encore de rétrolien à l'article : Les projets pour promouvoir le recyclage papier

Déposer un commentaire à l'article : Les projets pour promouvoir le recyclage papier