Accueil > Développement durable, Economie, electricite > Quels sont les bienfaits réels du télétravail?

Quels sont les bienfaits réels du télétravail?

Différentes études le confirmeront, le télétravail augmente la productivité des employés (moins de fatigue et de stress liés aux transports) mais il diminue aussi les émissions de CO2 du fait d’une moindre utilisation des véhicules. Néanmoins, un article publié par Rue89 vient bouleverser les croyances ! Une étude britannique vient égratigner toutes les prétendues vertus du télétravail. Enquête.

  • Les bienfaits du télétravail attestés par plusieurs études…

L’étude CEA
Différentes études établissent la corrélation entre télétravail et économie d’énergie. Selon la Consumer Electronic Association (CEA), qui regroupe les principales entreprises de l’électronique américaines, les économies réalisées grâce au télétravail ne sont pas des moindres. Dans une étude publiée en 2007, elle affirme que le travail à distance assisté par les nouvelles technologies permettrait d’économiser de 9 à 14 milliards de kilowatts-heure (kWh) d’électricité par an, soit l’équivalent de la consommation d’un million de foyers américains. Autre point positif soulevé par la CEA, 3,9 millions de télétravailleurs américains – travaillant au moins un jour par semaine à leur domicile au lieu de se déplacer – économisent 3,2 milliards de litres d’essence par an. Ce qui se traduit par de 14 millions de tonnes de CO² de moins dans l’atmosphère, un impact correspondant à celui de 2 millions de voitures sur les routes.
L’étude CISCO
L’étude menée par Cisco (leader mondial des réseaux transformant ainsi la façon dont nous nous connectons, communiquons et collaborons) auprès de 2000 employés du groupe à travers le monde fin de l’année 2008 converge dans le même sens. Cette étude révèle que la grande majorité des répondants ont ressenti une nette amélioration pour concilier vie de famille et profession grâce au télétravail. L’amélioration de la productivité et une satisfaction globale sont également des critères soulevés par les télétravailleurs. De plus, les entreprises aussi y trouvent leur compte, puisqu’avec la mondialisation  entrainant l’ouverture de filiales à l’étranger et/ou la délocalisation, le télétravail devient un outil simple pour réaliser des économies et réduire son impact environnemental tout en optimisant sa gestion à distance et en recrutant des talents quel que soit leur lieu de vie.
En moyenne les employés de Cisco télé travaillent 2 jours par semaine. Presque 70% des interrogés affirment que leur productivité est meilleure grâce au télétravail et 75% déclarent que l’organisation de leur travail dans le temps s’est améliorée. 83% estiment que le  télétravail n’a pas modifié la communication et la collaboration avec les collègues, voire les a améliorées. 80% considèrent que leur qualité de vie s’est trouvée améliorée grâce au télétravail. 91% des répondants pensent que le télétravail constitue une part importante de leur satisfaction générale.
Pour ce qui est des gains écologiques, l’étude menée par Cisco auprès de ses employés, montrent que les économies d’essence se comptent en dizaine de millions d’euros tous les ans grâce au télétravail. La réduction des émissions de gaz à effet de serre est elle aussi considérable, en juge le groupe.
En France, l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) est convaincue que « les technologies de l’information et de la communication (TIC) ouvrent de nouvelles perspectives en matière de lutte contre le changement climatique, d’efficacité énergétique, de démocratie participative, de gestion des territoires » et souligne que la vidéoconférence et le télétravail peuvent diminuer les impacts environnementaux des activités humaines.

  • …contestés par d’autres

L’étude réalisée par le groupe Intelligent Transport Systems de l’université de Newcastle révèle que le télétravail possède bien des failles et des travers. Le professeur Phil Blythe déclare  même : « On a beaucoup mis en avant l’intérêt pour l’environnement de travailler chez soi. A l’issue d’un examen approfondi, il apparaît que les bénéfices ne sont pas au rendez-vous. »
L’étude souligne le fait que le télétravail en réalité augmente la consommation énergétique. En effet, les employés doivent équiper leur domicile en matériel électrique et électronique qu’il partage habituellement avec les collègues (notamment imprimante, photocopieurs, etc.). La production de ces machines est particulièrement polluante ! La consommation de chauffage et de climatisation se trouve renforcée  lors du travail à la maison.
Par ailleurs, il s’avère que les télétravailleurs compensent le fait de rester à la maison en sortant plus pour des activités  personnelles comme faire les courses, récupérer les enfants à l’école, aller à des loisirs afin de voir du « monde ». Ainsi, les usages de la voiture se trouvent décuplés et les avantages de la réduction des gaz à effet de serre anéantis.

  • L’avis Sequovia

Les conclusions de l’étude britannique semblent pour le moins prêter à caution. Prétendre que les foyers se voient dans l’obligation de se suréquiper et par là même consomment davantage n’apparait pas comme une donnée pertinente. En effet,  quel est le pourcentage réel de télétravailleurs qui impriment et photocopient des documents chez eux ? Quant à l’usage des voitures décuplés pour raison personnelle, cela signifierait-il que d’habitude les télétravailleurs utilisent des modes doux ou bien qu’ils consomment dans des magasins contigües à leur lieu de travail ?
En ces temps de grève qui rendent difficile  l’accès au lieu de travail, les entreprises qui , de part leur activité, autorisent ou encouragent leurs collaborateurs à travailler chez eux ne partageront certainement pas les conclusions du professeur Blythe ?

Nous restons convaincus des bienfaits du télétravail : meilleure santé, meilleure productivité, meilleure qualité de vie. Le besoin de vie sociale est important, combiner télétravail et travail aux bureaux semble un bon compromis, en privilégiant bien sûr les transports en commun et/ou le covoiturage. Par ailleurs, si les éco gestes ne sont pas toujours appliqués sur le lieu de travail, il est possible qu’à la maison les personnes veillent davantage à économiser l’énergie puisque la facture leur sera adressée !

Formation : gestion du stress , construire sa démarche green IT

Dossiers : santé au travail

Articles proches :

pminondo Développement durable, Economie, electricite ,

  1. 15/10/2010 à 16:02 | #1

    L’étude de Blythe est très partielle puisqu’elle se limite à un champ très étroit et qu’elle mélange 2 problématiques (télétravail et achats en ligne).

    On ne peut pas en tirer comme conclusion que le « télétravail n’est pas vert » et n’améliore pas le bilan carbone. Tout juste peut-on en déduire qu’il vaut mieux grouper ses achats en ligne ;-)

    Je vous recommande en en revanche cet article : http://bit.ly/cv3tOQ

  2. 20/03/2011 à 19:12 | #2

    Bonjour,
    Je me permets de déposer un commentaire dans le cadre du lancement de Maxxivoice, plateforme de formation 100% en ligne pour mieux s’exprimer en public ou au téléphone.
    Nous lançons officiellement la méthode Tel & Com, qui vise à aider les téléconseillers ou les personnes désirant exercer une activité de homeshoring, à mieux s’exprimer convaincre et vendre.
    http://www.maxxivoice.com/telandcom/

    Découvrez notre vidéo buzz ici : http://www.dailymotion.com/Maxxivoice#videoId=xhncec
    Découvrez notre fan page ici : http://www.facebook.com/MaxxiVoice

    N’hésitez pas à nous contacter pour tout renseignement ou demande d’info et/ou si vous avez besoin de plus d’info au cas où vous souhaiteriez publier un billet sur votre blog :)

  1. Pas encore de rétrolien à l'article : Quels sont les bienfaits réels du télétravail?

Déposer un commentaire à l'article : Quels sont les bienfaits réels du télétravail?