Accueil > Collectivité, Développement durable, Environnement > Observatoire 2010 des Elus et Villes durables

Observatoire 2010 des Elus et Villes durables

La TNS Sofres a publié le 28 septembre dernier les résultats de l’Observatoire 2010 des Elus et Villes durables pour le compte de General Electric. L’enquête a été menée auprès de centaines de maires et responsables locaux pour comprendre leur point de vue sur la Ville durable et analyser les actions entreprises ou projets  à venir en faveur du développement durable.

  • Méthodologie de l’enquête
L’étude a été conduite du 15 juin au 9 juillet par la TNS Sofres pour General Electric auprès de 500 maires et autres élus par téléphone. 400 maires de villes de plus de 2000 habitants et 100 responsables de structure intercommunale ont été interrogés à travers le territoire français. L’échantillon sélectionné est assez représentatif du paysage français communal et intercommunal.
  • Les thèmes abordés
L’enquête s’est intéressée aussi bien à la perception que les élus ont de la ville durable de manière subjective mais aussi aux mesures concrètes réalisées ou en projet. Les questions d’économie d’énergie, d’environnement et de mobilité ont notamment été abordées. Enfin, l’enquête a intégré des questions relatives au financement, à l’information, à l’accompagnement et au partage des bonnes pratiques.
  • Les résultats de l’enquête
Des élus sensibilisés à la question du développement durable
La prise de conscience des enjeux du développement durable est largement partagée par l’ensemble des répondants : en effet 96% des élus interrogés ont répondu que le développement durable correspondait à une idée positive et 37% une idée très positive.
Les élus interrogés octroient la note de 6,4/10 en moyenne à l’intérêt porté par les habitants de leur commune au développement durable et la note moyenne de 7 ,2 à celui porté par les élus de leur municipalité au développement durable.
96% des responsables locaux interrogés estiment que les problématiques liées à la ville durable sont importantes voire très importantes, pour 87% de ces personnes l’importance accordée à ces enjeux s’explique par leur conviction personnelle et par soucis de répondre aux attentes des administrés.
Une idée de la ville durable qui demeure encore floue
Si les élus montrent un intérêt certain pour la ville durable, la définition de cette dernière reste plus qu’imprécise à leurs yeux. 50% des personnes interrogées ont répondu qu’elles ont déjà entendu parler de projets de ville durable en France ou à l’étranger mais sans savoir vraiment de quoi il s’agit. Seuls 32% savent précisément définir « la ville durable ».
Une idée du développement durable axée sur l’environnement
72 % des élus ont axé leur définition de la ville durable sur l’environnement. Il s’agissait d’une question ouverte spontanée. En deuxième, c’est le long terme qui est associée spontanément à la ville durable avec  59% des voix. Le social et l’économique restent plus en retrait : le social ne récolte que 22% des considérations.
83% des répondants considèrent qu’une ville durable est une localité qui veille tout à fait à ses ressources en eau et le même nombre considère que la ville durable favorise les économies d’énergie. Le développement de moyens de transport  doux est une caractéristique importante de la ville durable pour les interrogés.
Les actions engagées et les nouveaux projets
Les trois actions le plus souvent déjà réalisées sont le tri et la valorisation des déchets à hauteur de 94% des répondants, une gestion de l’eau respectueuse de l’environnement à hauteur de 66% et la sensibilisation des habitants à la protection de l’environnement et la maîtrise de l’énergie pour 65% des répondants.
De nouveaux projets en cours convergent, il s’agit notamment de l’utilisation ou de la production à plus grande échelle d’énergies renouvelables, de l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments, ou de l’implantation d’éco quartiers.
Le manque d’information et d’accompagnement souligné
Si 65% des élus interrogés estiment qu’ils sont informés, 35% regrettent le manque d’information que les modalités pratiques de la mise en place d’une ville durable. L’absence de lisibilité sur les gains futurs que pourraient apporter la ville durable est flagrante puisque 28% des personnes interrogées pensent que les coûts de la conduction de projets de ville durable équivalent les bénéfices et 21% estiment que les coûts sont supérieurs aux bénéfices.
Pour mettre en place de tels projets,  les collectivités attendent des financements (57% des répondants) et plus d’informations (47%). Par ailleurs, les élus apprécieraient davantage de mise en commun et de partage des bonnes pratiques développées par les différentes localités. L’organisation de rencontres et de lieux d’échanges seraient appréciée 90% des répondants. Un besoin de formation aux questions relatives à la ville durable se fait également ressentir.
C’est pourquoi les répondants accordent la note moyenne de 6,1 à la qualité de réponse donnée par leur collectivité aux enjeux de la ville durable. Un besoin de progrès et d’avancées se fait clairement ressentir.
Typologie des élus interrogés
Si 28% de l’échantillon interrogé peut se définir comme des élus engagés, 14% des répondants intègrent le groupe des critiques sceptique et 34% restent dubitatifs. Il s’agit pour ces deux dernière catégories essentiellement d’élus de villes de moins de 5000 habitants et de responsables intercommunaux.
  • L’avis Sequovia
Au final, au vu du nombre de projets en gestation et de l’importance que les élus  accordent à cet enjeu, il semble donc que la politique ville durable est en marche, même si elle reste pour l’instant en deçà des attentes des élus. Les politiques de ville durable sont probablement promises à un bel avenir dans les communes et intercommunalités.
Cette consultation 2010 a vocation à devenir un baromètre annuel de façon, au delà de l’intérêt des résultats en valeur absolue, à apporter des indicateurs en évolution et à devenir un outil de suivi de l’opinion et de l’engagement des élus dans leur ville durable. Affaire à suivre, donc.
Fiches solutions : quartier durable

Articles proches :

pminondo Collectivité, Développement durable, Environnement ,

  1. Il n'y a pas encore de commentaire à l'article Observatoire 2010 des Elus et Villes durables
  1. Pas encore de rétrolien à l'article : Observatoire 2010 des Elus et Villes durables

Déposer un commentaire à l'article : Observatoire 2010 des Elus et Villes durables