Accueil > Développement durable, Energies renouvelables, Environnement > Les marées noires à répétition

Les marées noires à répétition

L’explosion de la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon a été le début d’une marée noire historique, la plus importante jamais survenue aux Etats-Unis. La semaine dernière, la rupture d’un pipe-line a provoqué une marée noire dramatique à Dalian, en Chine. Ces catastrophes ont provoqué des dégâts irréversibles sur le littoral, avec d’importants dommages sur les écosystèmes marins et donc des conséquences dramatiques pour les populations locales, la pêche et le tourisme…

  • Des marrées  noires en nombre

Après l’explosion d’une plate-forme pétrolière dans le Golfe du Mexique le 20 avril 2010, les Etats-Unis redoutaient une marée noire historique. C’est maintenant une réalité puisqu’il s’agit de la pire marée noire de l’histoire du pays. Le nombre de marée noire ne va cesser d’augmenter faute de vouloir toujours plus de pétrole, en creusant à des profondeurs de plus en plus grandes, et une hausse du nombre de  pétroliers traversant le monde !

  • Prévenir les marées noires

Les autorités turques redoutent une catastrophe écologique. Chaque année, plus de 51 000 navires traversent Istanbul par le détroit du Bosphore. C’est quatre fois plus qu’à Panama et trois fois plus qu’à Suez. Parmi ces navires, un sur cinq est un pétrolier. Début juillet, le gouvernement turc a réuni les principales compagnies pétrolières. Mais face aux géants Exxon Mobil, Chevron, Total ou encore BP, sa marge de manœuvre est faible.

  • Sortons du pétrole!

La catastrophe de Deepwater Horizon révèle d’abord notre dépendance au pétrole. Face à l’épuisment des ressources pétrolières, le forage en eaux profondes (à plus de mille mètres de profondeur) s’avère être une solution de plus en plus classique : il représente 12 % de la production totale de pétrole. Du Golfe du Mexique à celui de Dalian, l’exploitation des ressources fossiles a prouvé, de manière dramatique, ses limites environnementales et économiques.
Face à une telle urgence, une réforme en profondeur de notre système d’approvisionnement énergétique est nécessaire pour nous désintoxiquer du pétrole et des énergies fossiles ! Les gouvernants doivent faire le choix des filières renouvelables et de l’efficacité énergétique.

  • Allez vers une croissance verte

Selon le journal le monde, daté d’hier, la marée noire montre la nécessité d’investir dans les énergies propres. Non pas en raison de son impact évident sur le développement environnemental et économique de la zone « contaminée », mais plutôt parce que son bilan carbone est très limité au regard de celui des industries manufacturières. Ainsi, le monde entier produit chaque année 8 milliards de tonnes de carbone, 5 000 fois plus que la composition en carbone de la combustion de 50 000 barils de pétrole. Autrement dit, nous émettons chaque année et sans aucune émotion autant de carbone que 5 000 marées noires.

  • L’avis Sequovia

Si l’on se fie aux estimations les plus élevées, la marée noire dans le golfe du Mexique est la plus importante de l’histoire! Une marée noire génère des impacts sur le milieu, sur ses peuplements et sur les activités économiques. Les marées noires comme celles dans le golfe de Mexico augmentent dans les océans, le niveau d’arsenic qui, à long terme menace de pollution la chaîne alimentaire, selon une étude de chercheurs de l’Imperial College London. C’est donc  l’homme à la fin de cette chaine alimentaire qui se retrouve touché ! Les marées noires pourraient créer une bombe à retardement, qui pourrait menacer la structure de l’écosystème marin à l’avenir

Quand l’or noir vie au cauchemar !

Articles proches :

Claire Nobilet Développement durable, Energies renouvelables, Environnement , , , , , , , , , , , , , , , , ,

  1. Il n'y a pas encore de commentaire à l'article Les marées noires à répétition
  1. Pas encore de rétrolien à l'article : Les marées noires à répétition

Déposer un commentaire à l'article : Les marées noires à répétition