Accueil > Développement durable > Le salon Objectif plein emploi placé sous le signe de la croissance verte

Le salon Objectif plein emploi placé sous le signe de la croissance verte

Valérie Létard a inauguré le salon « Objectif plein emploi en France » organisé par Monster en partenariat avec le ministère du Développement durable. Elle a pu constater le dynamisme du marché de l’emploi lié à la croissance avec près de 1 000 offres d’emplois en Ile-de-France dans les filières du développement durable. Monster présentait également les résultats de son enquête sur la croissance verte.

  • Les métiers de la croissance verte

Valérie Létard a rappelé que le plan de mobilisation des filières et des territoires pour les métiers de la croissance verte se poursuivait grâce au concours actif de ses acteurs. Mme Létard a notamment salué ce salon : « Dès aujourd’hui, la croissance verte génère des emplois à saisir sans tarder. Cette opportunité s’est traduite concrètement à l’occasion du « job dating » organisé par Monster, plateforme de gestion de carrière et de recrutement en ligne, et placé sous le signe de la croissance verte, en partenariat avec le ministère de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de la mer.
A cette occasion, Valérie Létard a pu rencontrer les demandeurs d’emploi et les entreprises du « village vert », des secteurs énergie (Rexel, Solarinvest-Ineo GDF Suez, Avnir-Powercom Marketing, Sunlite, Sunnco, Groupe Dubreuil), green IT & ingénierie (Faceo, MatisGroup) et assainissement (Atalian), qui proposent près de 1000 offres d’emplois (Technico-commerciaux, vendeurs conseil, chefs de chantiers, installateurs chantier, opérateurs gestion, Responsables d’exploitation, …) disponibles dès maintenant en Ile-de-France dans les filières du développement durable.

  • Cinq régions pour le lancement  d’une expérimentation

Valérie Létard a également annoncé que cinq régions sont pressenties pour se lancer dans une expérimentation régionale, issue du Grenelle Environnement dans le cadre du plan de mobilisation des territoires et des filières lancé en janvier dernier. Se sont portées volontaires les régions suivantes :
•    l’Alsace (notamment pour l’efficacité énergétique, l’agriculture et l’automobile),
•    la Corse (pour les métiers de la mer, la biodiversité, le tourisme, les métiers de la forêt…),
•    le Nord-Pas-de-Calais (efficacité énergétique, recyclage et déconstruction, transports…),
•    les Pays de la Loire (pour l’agriculture, les énergies renouvelables, la déconstruction…),
•    la Réunion (pour le tourisme, la biodiversité, les énergies renouvelables et l’agriculture).

Un appel à projets sera lancé en septembre prochain pour les autres régions. Cette expérimentation pourra ainsi conduire chaque région volontaire à :
•    avoir un observatoire régional des emplois et des formations de la croissance verte (en lien avec l’observatoire national) ;
•    faire un diagnostic régional des emplois de la croissance verte portant sur l’ensemble des territoires et bassins d’emplois prioritaires ;
•    favoriser des projets territoriaux à caractère innovant.

  • Deux tiers des Français croient aux emplois verts

Le site Monster.fr a commandé un sondage sur la perception qu’ont les Français des emplois dits « verts ». Résultat, si 61 % croient au potentiel des métiers de la croissance verte, 32 % jugent cependant nécessaire un travail d’information plus important.
De nombreuses études confirment le potentiel d’emplois portés par la croissance liée au développement durable : avec 600 000 emplois en France à l’horizon 2020 selon le Boston Consulting Group, les secteurs impactés par la croissance verte vont toucher plus de 11 millions d’actifs, soit un actif sur deux en France.

  • L’avis Sequovia

Le succès est incontestable : un quart des recruteurs ont été présents sur le salon ressemblant  à un village vert. A la clé des milliers de postes à pourvoir ! La formation a également été  au cœur de cette journée Les emplois verts se présentent comme une manne qui permettrait de conjuguer développement durable, croissance économique et emploi. Il faut toute fois rester prudent face à la prévision de 600.000 créations d’emploi. Ce nombre ne prendrait pas en compte les emplois détruits dans les secteurs de l’automobile ou de la sidérurgie par exemple. Selon la CFDT, le solde net de création d’emplois pour 2020 serait plus proche de 60.000 que de 600.000.

Articles proches :

Claire Nobilet Développement durable , , , , , , , , , , , ,

  1. Il n'y a pas encore de commentaire à l'article Le salon Objectif plein emploi placé sous le signe de la croissance verte
  1. Pas encore de rétrolien à l'article : Le salon Objectif plein emploi placé sous le signe de la croissance verte

Déposer un commentaire à l'article : Le salon Objectif plein emploi placé sous le signe de la croissance verte