Accueil > Développement durable > Efficacité énergétique : un nouvel étiquetage pour les appareils ménagers

Efficacité énergétique : un nouvel étiquetage pour les appareils ménagers

Désormais les étiquettes des frigos, machines à laver et fours devront inclure avant juin 2011 davantage d’informations sur la consommation d’énergie. Les eurodéputés ont  voté en deuxième lecture hier, le projet de directive sur l’étiquetage des produits utilisant de l’énergie. De plus, toute publicité vantant le prix ou l’efficacité énergétique de ces produits devra indiquer leur classe énergétique. Zoom sur cette directive !

  • L’étiquetage énergétique avant juin 2011

L’étiquetage énergétique existant aide d’ores et déjà les consommateurs à évaluer les coûts de fonctionnement lors de l’achat de réfrigérateurs, congélateurs, machines à laver, séchoirs, lave-vaisselle, fours, lampes et climatiseurs. Les fabricants sont actuellement obligés d’indiquer la consommation annuelle d’énergie de vert foncé (classe A) à rouge (classe G). Selon le type de produit, l’étiquette indique également la consommation d’eau, le niveau de bruit ou la production de chaleur.
En outre, l’obligation d’étiquetage énergétique s’appliquera aux produits qui ne consomment pas d’énergie mais qui  »ont un impact significatif direct ou indirect » sur l’économie d’énergie comme les vitres et les châssis de fenêtres ou les portes externes, précise le texte.

  • Jusqu’à sept classes énergétiques et des couleurs ajustées

A l’avenir, jusqu’à trois classes supplémentaires pourront être ajoutées à l’échelle actuelle. Le nouvel étiquetage ne pouvant indiquer plus de sept classes énergétiques, trois scénarios sont possibles :
*Si un nouveau produit  utilisant moins d’énergie que le produit existant  est  classé « A+ », la classe énergétique la moins efficace sera classée « F »;
*Si un nouveau produit utilisant moins d’énergie que le produit existant est  classé  « A++ », la classe énergétique la moins efficace sera classée « E »;
*Si un nouveau produit utilisant moins d’énergie que le produit existant est classé « A+++ », la classe énergétique la moins efficace sera classée « D ».

Le système de couleur – du vert foncé au rouge – sera ajusté en conséquence. La classe  d’efficacité énergétique la plus élevée restera toujours vert foncé et la plus faible, rouge. Les classes énergétiques des produits spécifiques qui sont ou seront concernés (tels que les chaudières, les téléviseurs, chaînes hi-fi ou consoles de jeux) seront déterminés par un groupe de travail de la Commission européenne.

  • La publicité des produits électroménagers devra indiquer l’efficacité énergétique

Toute publicité mentionnant la consommation d’énergie ou le prix d’un modèle spécifique d’un appareil électroménager devra indiquer la classe énergétique du produit. Ces informations supplémentaires devraient aider les consommateurs à faire un choix « éclairé » sur les économies d’énergie potentielles des produits afin de réduire leur facture d’énergie à long terme. Des dispositions similaires s’appliquent à toute la documentation technique promotionnelle comme les manuels et brochures des fabricants, qu’ils soient imprimés ou disponibles sur Internet.
A l’avenir, une étiquette devra également être apposée sur les produits à usage commercial et industriel consommateurs d’énergie   tels que les entrepôts frigorifiques, les chambres froides, les étalages réfrigérés, les distributeurs automatiques et les moteurs industriels.

  • L’avis Sequovia

Cette directive devrait aider les consommateurs à économiser l’énergie, et contribuera au respect de l’engagement européen relatif à la réduction d’émissions de CO2. La Commission estime que ces mesures permettraient des économies d’énergie de l’ordre de 27 Mtep par an d’ici 2020, soit une réduction annuelle des émissions de CO2 de 80 millions de tonnes.
Toutefois, cette nouvelle formule a éveillé l’opposition du bureau Européen des Unions de Consommateurs qui regrette l’abandon du système actuel  connu des consommateurs au profit de nouvelles catégories plus complexes. Ce nouvel étiquetage mettra plusieurs années à être assimilées par le public.

Articles proches :

Claire Nobilet Développement durable , , , , ,

  1. girard
    03/02/2011 à 16:02 | #1

    je dois acheter avant juin 2011 un refrigerateur congelateur.quelles sont les recommandations en matiere de preformance energetique tant qiue la nouvellle reglementation n’est pas en place.
    merci

  2. BENOIT
    05/04/2011 à 09:33 | #2

    Bonjour.

    J’aurais aimé trouver les consommations (par jour par ex), de la classification ( A / B …).
    Par ex, mon frigi-congel consomme 2 Kwh / jour (vérifié).
    A quelle classification cela correspond ( A – B …) ?

    Merci

  1. Pas encore de rétrolien à l'article : Efficacité énergétique : un nouvel étiquetage pour les appareils ménagers

Déposer un commentaire à l'article : Efficacité énergétique : un nouvel étiquetage pour les appareils ménagers