Accueil > Collectivité, Développement durable, electricite > 27 Mars : Toutes lumières éteintes

27 Mars : Toutes lumières éteintes

Le 27 mars 2010, soit 100 jours après le sommet de Copenhague, les habitants du monde entier sont invités à éteindre leurs lumières durant une heure pour Earth Hour. Les grands monuments du monde entier et les mairies de France montreront aussi l’exemple. Coup d’œil sur Boulogne-Billancourt où se trouvent les bureaux de Sequovia.

Se mobiliser autour du climat

Le changement climatique est la plus grave menace à laquelle la planète ait jamais été confrontée. De nombreux exemples montrent ces modifications du climat : fonte des glaciers,  aggravation des inondations et tempêtes augmentation des canicules, arrivée d’insectes nuisibles, et  déplacements de millions de réfugiés climatiques, etc.  Si l’on souhaite éviter que la Terre ne se réchauffe de plus de 2°C et éviter ainsi les impacts du réchauffement planétaire, les citoyens doivent contenir l’augmentation de ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2015, puis les réduire fortement. Il est impératif d’agir au  niveau mondial, national que local ! Earth Hour est le point fort d’une importante campagne qui encourage les entreprises et les individus à réduire leurs émissions de CO2.

Opération Earth Hour

Cette « heure pour la planète » créée par WWF consiste à couper les lumières et à débrancher les appareils électriques pendant une heure afin de promouvoir l’économie d’électricité et, par conséquent, la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Earth Hour est aujourd’hui « la plus grande manifestation en faveur de la lutte contre le dérèglement climatique » selon Ban Ki-Moon, secrétaire Général des Nations Unies. Earth Hour 2010 a pour ambition de réunir un milliard de personnes dans 6000 villes du monde. En agissant ainsi, Earth Hour espère avoir plus de débats et conversations autour du sujet du changement climatique et encourager la population à changer d’attitude dans sa façon d’utiliser l’énergie et ainsi prendre conscience de l’impact de cette évolution sur la planète.
En 2009, plus de 88 pays et 4000 villes se sont engagés ! De 20h30 à 21h30, plus de 375 monuments dont l’opéra de Sydney, l’acropole d’Athènes, les pyramides de Gizeh, le Christ rédempteur de Rio, la Sky Tower d’Auckland, le pont de San Francisco … ont pris part à l’événement.
En France, plus de 200 villes ont éteint leurs monuments emblématiques. A Paris, ce fut le cas pour 230 monuments comme l’Arc de Triomphe, Notre Dame, le Sacré Cœur, l’Hôtel des Invalides ou encore la Tour Eiffel avec Jean-Louis Borloo et Chantal Jouanno. Parmi ces 200 villes, Boulogne Billancourt était de la partie. Cette année, elle réitère la manifestation en coupant l’électricité  de la façade de l’hôtel de ville de 20h30 à 21h30.

Boulogne Billancourt prépare l’arrivée de 1600 pandas

Boulogne Billancourt accueillera également, le même jour qu’Earth Hour, une exposition de 1 600 pandas en papier mâché symbolisant les 1600 derniers pandas vivants dans le monde. Grâce à cet animal emblématique aimé de tous, l’objectif de cette exposition est d’éveiller le grand public aux enjeux écologiques de façon ludique. « Le panda est connu mondialement. C’est un animal particulièrement menacé puisqu’il n’en reste plus que 1 600 dans le monde. Il constitue l’une des espèces les plus emblématiques de la perte de biodiversité au point d’être le logo du WWF, explique Vincent Graffin, conseiller municipal en charge de l’environnement. Plusieurs villes comme  Paris, Bordeaux, Grenoble, Lyon et  Nantes ont déjà choisi d’accueillir l’exposition. Les 1 600 pandas en papier mâché seront sur la Grande Place. Cet évènement vise donc à frapper l’opinion et informer le public sur la nature et la biodiversité. De plus, un stand du WWF sera sur place pour cela.

L’avis Sequovia :

2010 est une année décisive puisque cette année aura lieu la Conférence des Nations Unis sur le Changement Climatique au Mexique, en novembre 2010. Earth Hour a pour but de mettre en avant la voix des populations du monde et représenter leur soutien lors d’une action sur le changement climatique.
En accueillant deux manifestations, l’opération Earth Hour et l’exposition de la WWF, la ville de Boulogne Billancourt montre son engagement en faveur du développement durable. Ces actions permettent de rappeler à tous, l’importance de sensibiliser le public de tout âge.

Articles proches :

Claire Nobilet Collectivité, Développement durable, electricite

  1. angelsafrania
    18/03/2010 à 09:42 | #1

    N’est-il pas plus nuisible de faire des coupures d’électricité sporadique que de garder un niveau constant de production d’électricité.
    Il faut creusé cette question, des documentaires sur l’écologie on démontrer que ce genre de d’opération était plus nuisible pour l’environnement que les bénéfices d’économies d’énergies.
    Parce que les Central qui gère les pics de consommation qui arrive juste après cette évènement c’est ni plus ni moins que des central de charbon/fuel. Pendant l’opération (pour le cas de la France) les central nucléaire continu a tourné pour peut pas les arrêter pour une si petite période donc des productions inutile (qu’on essai de stoker sous forme de remonté d’eau mais beaucoup de perte)…
    Le bilan de ses opérations devrait être vraiment calculer dans son intégralité avant pendant et après.
    Une réduction durable des éclairages c’est ca la bonne solution !

  2. unemaza
    21/03/2010 à 16:19 | #2

    Ce commentaire est tout à fait justifié.Mais entre les fautes d’orthographe,celles de grammaire et de ponctuation, notre attention est détournée.
    Par respct pour ce participant et avec son accord, ne pourrait-on pas corriger ce texte pour lui donner toute sa valeur ?

  3. Claire Nobilet
    26/03/2010 à 16:40 | #3

    Je suis tout a fait d’accord avec vous une réduction durable des éclairages seraient une bonne solutions mais le but d’Earth Hour n’est pas de réaliser des économies d’énergie. Il s’agit d’un événement symbolique ayant pour objectif de marquer la volonté de tous de lutter contre le dérèglement climatique et d’envoyer un message fort aux dirigeants politiques mondiaux pour qu’une action forte en faveur du climat soit menée.

    Pour répondre à vos interrogations, les équipes d’Earth Hour ont travaillé étroitement avec les autorités compétentes notamment avec RTE (gestionnaire du réseau de transport d’électricité) pour limiter les risques de surtension sur les réseaux électriques.

    Selon le site earth hour, le fait que l’opération se déroule pendant une heure et à l’échelle mondiale permet de mieux répartir la charge électrique en jouant sur les fuseaux horaires au niveau européen et sur le fait que l’opération se déroulant un samedi soir, les modifications de charges sur le réseau français sont atténuées. De plus, les lumières ne se rallument pas exactement au même moment. De nombreuses personnes ont ainsi, par exemple, choisi de ne rallumer que plus tard dans la soirée. Certaines entreprises éteignent leurs lumières le vendredi et ne les rallument que le lundi matin. Il faut savoir que fin mars (période de pointe), ce sont les barrages hydrauliques qui sont utilisés pour fournir cette électricité de pointe. Earth Hour va donc nécessiter une baisse puis une augmentation de la production des barrages hydrauliques, qui sont capables de réagir très rapidement, sans mettre en danger la stabilité du réseau électrique. Le gestionnaire du réseau de transport d’électricité (RTE), qui a été prévenu, sera donc capable d’assurer la stabilité du réseau électrique pendant Earth Hour.
    Pour aider RTE, le WWF recommande cependant aux français de ne pas rallumer toutes leurs lumières en même temps. Dans cet esprit, le WWF proposera un grand nombre d’activités pour occuper la soirée et aller au-delà de 21h30.

  4. Nico 59
    28/03/2010 à 16:54 | #4

    Je trouve ridicule de couper l’électricité des grands monuments mondiaux pendant une heure. Si c’est important pour la planète, c’est le contraire qu’il faudrait faire: éteindre tous ces monuments constamment et les allumer seulement lors de cérémonies importantes. Là d’accord !!!
    Après, on nous demandera de faire, nous, des économies d’énergie.
    Pfff.

  5. 29/03/2010 à 16:50 | #5

    Cette initiative planétaire suscite souvent des questions sur les effet que cela pourrait avoir sur le réseau électrique. RTE, Réseau de Transport d’Électricité appelle les participants à éteindre et rallumer leurs lumières progressivement, aux alentours des horaires proposés. http://www.audeladeslignes.com/earth-hour-2010-effet-reseau-electrique-1795

  1. 26/03/2010 à 16:14 | #1

Déposer un commentaire à l'article : 27 Mars : Toutes lumières éteintes