Accueil > Développement durable, Economie, Environnement, Finance, Social > Les achats responsables ou durables, une autre façon d’acheter

Les achats responsables ou durables, une autre façon d’acheter

achats durablesA l’heure de la libéralisation des échanges et de l’externalisation des coûts, la fonction Achat a acquis ces dernières années une place stratégique majeure dans l’entreprise ou le secteur public. Prônant une optimisation des coûts, une maîtrise de la qualité, une gestion maîtrisée des risques sociaux et environnementaux, le développement durable s’installe ainsi naturellement dans ce domaine, sous le terme d’achats responsables (ou achats responsables. Une révolution est en marche !

Achats responsables : kézako ?
Le terme un peu générique d’achats responsables est apparu sous l’impulsion de trois facteurs  :
- La gestion des risques dus au fournisseur : image de marque, qualité, relation durable… On se rappelle notamment du scandale généré par un des sous-traitants de Nike en 1998 qui exploitait des ouvriers asiatiques ou mexicains pour la fabrication des fameuses chaussures à la virgule.
- La réponse aux obligations réglementaires ou aux engagements volontaires : nouveau Code des Marchés Publics de 2006, Grenelle de l’Environnement, loi NRE, nouvelles normes sociétales comme l’ISO26000 (à paraître) ou le Global Compact, normes internationales de l’OIT…
- La recherche d’opportunités : économies d’énergie fournisseur, marchés en croissance (notamment le commerce équitable, de proximité ou biologiques, les bio ou éco-technologies et les produits éco-conçus)
Au final donc, acheter responsable c’est acheter éthique et faire en sorte que les actions du fournisseur respectent des contraintes environnementales et sociales fixées.
Toutes ces considérations mènent à un partenariat plus serré avec le fournisseur, qui doit attester de son engagement mais qui bénéficie en retour d’une plus grande confiance et d’une meilleure considération de la part de l’acheteur.

Quels critères entrent en compte dans les achats responsables ?
Sous l’impulsion du développement durable, les achats responsables prennent en compte l’ensemble des impacts du fournisseur (en interne et en termes de service ou produit délivré) :
- environnemental : efficacité en énergie, en eau et matières premières, pollution restreinte au maximum…
- social : respect des droits de l’homme (abolition du travail forcé, du travail des enfants et de la discrimination ; conditions de travail correctes, sécurisées et valorisées ; droit d’association…)
- économique : les traditionnels critères qualité, coût et délais sont conservés
- éthique : transparence des procédures et des informations sur la chaîne de fabrication du produit ou du service

Comment mettre en place cette stratégie ?
pdcaComme toute démarche de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), la démarche d’achats responsables doit s’inscrire dans une logique d’amélioration continue : le PDCA (Plan-Do-Check-Act, ou roue de Deming de l’amélioration continue).
Elle se décline ainsi en 4 étapes essentielles :
-  analyse des possibilités d’amélioration, mise en place d’un plan d’actions (Plan)
- mise en place de nouveaux critères sociétaux dans les appels d’offre, formations, séminaires et communication interne sur ce sujet (Do)
- diagnostic des fournisseurs et de la mise en place de ces critères dans la politique Achats (Check).
- correction des lacunes (Act)

Les entreprises et collectivités prennent-elles vraiment en compte cette politique d’achats responsables ?
Une étude menée par HEC en partenariat avec Ariba et EcoVadis montre qu’en 2007, le développement durable occupe la troisième marche du podium des préoccupations des Directeurs achats. Plus de 80% de décideurs achats se disent concernés.
Et d’après le dernier Baromètre des Achats responsables élaboré par A2 Consulting, Mazars, le Service Achats de l’Etat et le CDAF, 87% des établissements publics ont ainsi mis en place une démarche d’achats responsables en 2009, mais 80% des directions achats des établissements publics et entreprises privées interrogés n’ont pas fait de cartographie des risques RSE (Responsabilité sociale des entreprises).

L’avis Sequovia
La politique Achat participe au renversement de paradigme susurré par le développement durable : en favorisant les achats comportant des clauses environnementales, sociales et éthique, on participe à la bonne évolution de l’ensemble de l’économie et on assure sa propre soutenabilité. Alors, pourquoi ne pas s’y mettre dès maintenant ? Sequovia Conseil peut vous accompagner dans cette démarche RSE, notamment pour l’élaboration d’un cahier des charges ou le diagnostic des fournisseurs. Notre plateforme de solutions Act2D réunit aussi un ensemble de produits ou services durables.

Articles proches :

Julien Morel Développement durable, Economie, Environnement, Finance, Social , , , , , , , , ,

  1. 26/01/2010 à 19:01 | #1

    Dans mon optique d’achat responsable, j’ai fait installer une éolienne en matières recyclables

  1. 03/02/2010 à 14:45 | #1

Déposer un commentaire à l'article : Les achats responsables ou durables, une autre façon d’acheter