Accueil > Bâtiments durables, Développement durable, Grenelle de l'Environnement > EcoQuartiers et EcoCités : et si la France se lançait ?

EcoQuartiers et EcoCités : et si la France se lançait ?

eco-cités_eco-quartiersL’engouement pour les EcoQuartiers et EcoCités prend de l’ampleur et les projets se multiplient. Une bonne nouvelle pour combler le retard de la France dans ce domaine stratégique.

Les villes et quartiers durables, pour lier le respect de l’environnement, la maîtrise de l’énergie et l’intégration sociale

Le terme EcoQuartier (ou « quartier durable ») renvoie le plus souvent à l’idée de performances énergétique et environnementale liées :
-    aux bâtiments basse consommation (BBC) et à la rénovation thermique des bâtiments : isolation par l’extérieur, menuiseries plus performantes, développement d’approches bioclimatiques, équipements économes en électricité, énergies renouvelables, cogénération. D’ici 2012, l’ambition de la France est de faire passer la consommation moyenne d’énergie primaire des bâtiments neufs de 150 kWh/m2/an à 50 kWh/m2/an.
-    à la gestion de l’eau : traitement écologique des eaux usées, épuration, protection des nappes phréatiques, récupération de l’eau de pluie pour une ré-utilisation dans le quartier
-    au traitement des déchets : tri, collecte sélective, recyclage, compostage
-    à la biodiversité

Dans l’esprit du Grenelle Environnement, un EcoQuartier se doit aussi d’être un quartier durable, englobant des considérations liées :
-    aux transports : transports en commun, transport doux (valorisation de la marche et du vélo), réduction des distances domicile-travail
-    à la lutte contre les nuisances sonores et la valorisation de la qualité de vie
-    à l’éco-construction.

Mais également (et ce sont des aspects souvent délaissés au profit de l’amélioration environnementale véhiculée par le terme EcoQuartiers) liées :
-    à une mixité et intégration sociale
-    à la participation de la société civile
-    à l’accessibilité de tous les espaces

Les EcoCités (ou « villes durables ») globalisent la notion d’EcoQuartiers, et l’étendent à la dimension de villes de plus de 100 000 habitants qui font la preuve d’une ambition de croissance soutenue. Ceci demande une articulation cohérente, participative et collective pour ces projets de grande ampleur.

.

L’appel à projet du gouvernement, pour dynamiser une gestion plus raisonnée des espaces urbains

La ZAC de Bonne à Grenoble a été récompensée par le Grand Prix National lors de l’appel à projets rendu par le gouvernement

La ZAC de Bonne à Grenoble a été récompensée par le Grand Prix National lors de l’appel à projets rendu par le gouvernement

Dans le cadre de l’appel à projet lancé par le gouvernement en octobre 2008, 160 candidatures étaient présentées pour la démarche EcoQuartiers, et 19 pour EcoCités. Ceci montre un engouement fort pour ces nouvelles façons de concevoir une ville.

Parmi ces candidatures, 13 territoires ont été sélectionnés pour la démarche EcoCité. Parmi eux, la Plaine de Garonne à Bordeaux, la Métropole des Deux-Rives à Strasbourg ou encore EcoCité 128 à Metz.

Pour le projet EcoQuartier, 26 collectivités figuraient au palmarès. Le Grand prix national de l’appel à projets à été décerné à la ZAC de Bonne à Grenoble. Une distinction justifiée par une place importante donnée aux espaces verts et à l’eau, la création de 40 % de logements sociaux, la gestion durable des eaux pluviales ou encore le soin apporté à la question de la mobilité et de l’accessibilité. La ZAC du Séqué de Bayonne, le quartier durable « Danube » de Strasbourg ou encore le quartier de la Muette à Garges-lès-Gonesse figurent également sur la liste des lauréats.

.

L’avis Sequovia

Les pays européens se sont déjà dotés d’éco-quartiers. On peut citer à ce titre :
- BedZED (Londres, Grande-Bretagne) : une empreinte écologique divisée par 2
- Vauban (Freiburg, Allemagne) : l’exemple européen de durabilité locale
- Vesterbro (Copenhague, Danemark) : un quartier pauvre et délité transformé en lieu de vie agréable
En France, le retard est conséquent, mais les projets fleurissent, et la dynamique est en marche. Ces initiatives vont créer de nouveaux emplois, et montrent que la durabilité sera bientôt une règle et plus une exception dans la façon de concevoir la mobilité, le logement, l’urbanisme et la qualité de vie de chacun

Il reste seulement une inquiétude : devant la multiplicité des projets et des objectifs visés, le terme d’EcoQuartier en perd un peu son sens, et certains paramètres cités plus haut ne sont pas toujours pris en compte.

Le rapport complet de l’appel à projets du MEEDDM sur ici.

Articles proches :

Julien Morel Bâtiments durables, Développement durable, Grenelle de l'Environnement , , , , , , , ,

  1. 29/11/2009 à 19:51 | #1

    Bonjour,

    Merci pour cet article. Vous retrouverez plus d’informations sur les quartiers durables sur http://quartierdurable.blogspot.com/ .
    Bonne lecture

  1. Pas encore de rétrolien à l'article : EcoQuartiers et EcoCités : et si la France se lançait ?

Déposer un commentaire à l'article : EcoQuartiers et EcoCités : et si la France se lançait ?