Accueil > Développement durable, Economie, Environnement, Grenelle de l'Environnement, TIC et services > Etat des lieux pour les filières stratégiques de la croissance verte

Etat des lieux pour les filières stratégiques de la croissance verte

meedatQuelles sont les filières les plus prometteuses pour la France ? Où placer ses efforts dans le cadre du plan de relance de l’économie ? Un nouveau rapport vient de paraitre qui tente d’éclaircir la situation et de donner des orientations stratégiques majeures.

17 filières passées au crible

Dans un rapport du CGDD (Commissariat Général au Développement Durable), le ministère passe donc en revue les 17 filières qu’il considère comme les plus influentes actuellement pour lutter contre la pollution et le changement climatique. Il a donc retenu :
-    Des « NTE » (nouvelles technologies de l’énergie) : énergies renouvelables (biomasse énergie, biomasse matériaux, biocarburants, éolien, énergies marines, géothermie, photovoltaïque), stockage de l’énergie, smarts grids et captage et stockage du CO2
-    Des moyens de réduire les besoins en énergie : efficacité énergétique dans le bâtiment, véhicules décarbonés et logistique/gestion de flux.
-   Des innovations pour utiliser moins de matières premières : recyclage des déchets, chimie verte, métrologie/instrumentation, optimisation des procédés.

.

Où placer nos efforts ?

Le rapport nous offre un tableau très synthétique qui croise les filières avec le plus grand potentiel de développement et l’avantage naturel qu’aurait la France de s’engager vers cette filière.

perspectives_evolution_filieres_vertes_france

En résumé, les analyses de ce rapport conduisent :

-    à distinguer 6 filières prioritaires en termes de politique industrielle, compte tenu du rôle que la France pourrait y jouer et de l’intérêt qu’elle en retirerait en terme de développement économique :
o    véhicules décarbonés,
o    énergies marines,
o    biocarburants de 2ème et 3ème générations,
o    éolien off-shore,
o    efficacité énergétique du bâtiment,
o    captage et stockage de CO2.

-    à retenir 4 filières dans lesquelles la France a des atouts majeurs mais dont le potentiel de croissance du marché est probablement un peu moindre, parce qu’il s’agit, au moins pour 3 d’entre elles, de filières relativement matures :
o    applications satellitaires en métrologie,
o    recyclage des déchets à haute valeur ajoutée,
o    géothermie profonde (filière en décollage),
o    biomasse énergie.

-    à proposer de mener une politique industrielle offensive dans 5 secteurs en forte croissance, pour lesquels le potentiel français, sans être de premier plan actuellement, est suffisamment important pour qu’un plan d’action bien orienté permette à la France de jouer un rôle notable sur certains segments de marché :
o    batteries embarquées,
o    chimie verte,
o    biomasse matériaux,
o    photovoltaïque,
o    smart grids.

Pour accéder au rapport complet : cliquez ici.

.

L’avis Sequovia :

Grâce à ce bilan très complet, une orientation stratégique peut être définie pour relancer la France dans les domaines les plus importants pour la croissance verte.

Sur un modèle forces/faiblesses, opportunités/menaces, objectifs/leviers, ce rapport détaille aussi dans son corps les priorités à donner à la R&D en France.

De plus, la répartition entre PME et grandes entreprises est aussi prise en compte dans le corps du rapport.

.

Articles proches :

Julien Morel Développement durable, Economie, Environnement, Grenelle de l'Environnement, TIC et services , , , , ,

  1. Il n'y a pas encore de commentaire à l'article Etat des lieux pour les filières stratégiques de la croissance verte
  1. Pas encore de rétrolien à l'article : Etat des lieux pour les filières stratégiques de la croissance verte

Déposer un commentaire à l'article : Etat des lieux pour les filières stratégiques de la croissance verte