Comment stopper la déforestation illégale ?

moebiusEntre 8% et 10% de la production mondiale de bois est encore considérée comme illégale, créant ainsi une mauvaise gestion des forêts, un commerce illégal et des pertes pour les populations locales. En 2009, les efforts trouvent enfin satisfaction au Brésil : la déforestation a diminué pour la première fois depuis 20 ans ! Mais ces efforts doivent encore être soutenus pour lutter contre ce fléau.

La déforestation inquiète toujours, malgré quelques avancées

Selon la FAO, environ 14,6 millions d’hectares de forêts disparaissent chaque année, soit l’équivalent de la surface de l’Angleterre ou de la totalité des surfaces françaises. Un terrain de football disparait donc toutes les quinze secondes.

Plusieurs causes peuvent expliquer ce phénomène :
-          les aléas naturels (changement climatique, maladies, feux d’origine naturels)
-          les actions de l’homme (déforestation, incendies, pollution atmosphérique).

Mais cette division classique est un peu artificielle, puisque l’homme a une part de responsabilité probable dans toutes ces manifestations.

Et même si le gouvernement brésilien a déclaré récemment avoir réduit de 45% la déforestation cette année (une première depuis plus de 20 ans !), les efforts doivent être maintenus dans le monde entier pour enrayer ce désastre pour l’approvisionnement en eau, la biodiversité, le climat et la survie de populations autochtones.

.

La déforestation illégale en question

Entre 8% et 10% de la production mondiale de bois est estimée comme étant illégale, et si la plupart des produits illégaux du bois est utilisé au niveau national, environ 40% des bois tropicaux importés en France de proviendrait, d’après le WWF, de l’exploitation illégale de forêts !

La pauvreté, le manque d’éducation, les questions financières, la croissance démographique et la faible gouvernance sont autant de facteurs favorables pour l’activité illégale.

Et dans ce climat instable, la déforestation est causée principalement par:
-       l’agriculture : l’élevage de bétail, la culture du soja, de caféiers et de palmiers à huile
-       l’accès au bois de chauffage (qui est souvent un enjeu stratégique dans les pays pauvres)
-       le développement de l’urbanisation

.

Des solutions pour les consommateurs et pour les producteurs

Pour enrayer cette déforestation illégale qui passe au travers des mailles de la justice, le World Resource Institute (WRI) a ainsi publié une brochure en collaboration avec le World Business Council for Sustainable Development (WBCSD) pour informer sur les pratiques à appliquer pour stopper l’exploitation forestière illégale.

fscElle propose aux consommateurs de se poser les questions de l’origine de son papier ou de son bois, pour s’assurer qu’il provient bien de forêts gérés durablement (càd. qui prennent en compte la biodiversité, la loi, le renouvellement naturel et les populations locales) ou de papier recyclé. Le mieux est de se fier aux labels comme Forest Stewardship Council (FSC), mis au point par le WWF qui garantit la traçabilité et la légalité, et assure que l’espèce de bois ne soit pas menacée.

Mais pour les producteurs de bois ou de papier, le problème principal rencontré, c’est que cette déforestation est souvent pour eux la seule source de revenus possibles. Il faut donc leur offrir une véritable alternative à la déforestation, par l’intermédiaire de programmes de réinsertion ou de création d’usines dans la région pour fournir des emplois aux personnes qui travaillent pour la déforestation illégale.

http://www.wbcsd.org/Plugins/DocSearch/details.asp?DocTypeId=251&ObjectId=MzY1NjM

http://www.wwf.fr/s-informer/campagnes/je-dis-non-au-bois-illegal

.

L’avis Sequovia

La déforestation est en fait de la responsabilité de tous : le bois coupé est surtout pour l’exportation de bois exotique ou la plantation de palmiers à huile pour fabriquer des agrocarburants.

Il est donc de notre devoir de consommateur de favoriser les labels FSC ou PEFC pour le papier provenant de forêts ; le label de la Boucle de Moebius pour le papier recyclé et d’éviter l’emploi d’agrocarburants.

Articles proches :

Julien Morel Développement durable, Environnement, Rechauffement climatique, gaz à effets de serre , , , , , ,

  1. denon
    07/01/2010 à 16:45 | #1

    http://green-tree76.skyrock.com/

    luttons contre la déforestation ! Création de ce blog pour lutter contre la déforestation !

  2. Régis
    08/01/2010 à 09:38 | #2

    Bonjour,

    Merci pour cet article.
    Pour être précis, le label Paper By Nature ne garantie pas que les forêts utilisées pour ce papier soient gérées durablement.
    Seuls les labels FSC et PEFC le garantissent comme indiqué dans votre article.
    Enfin pour être complet, sachez que l’organisme WWF n’est aucunement associé au label Paper By Nature, au contraire !

  1. Pas encore de rétrolien à l'article : Comment stopper la déforestation illégale ?

Déposer un commentaire à l'article : Comment stopper la déforestation illégale ?