Accueil > Développement durable, Economie, TIC et services, Transports durables > EVE, un nouvel éco-comparateur pour inciter au transport fluvial

EVE, un nouvel éco-comparateur pour inciter au transport fluvial

 

Voie d’eau vs. route : un match arbitré par un éco-calculateur performant

 

L’éco-calculateur « EVE » permet de comparer sur un parcours donné l’impact écologique du transport de marchandises selon le mode de transport choisi (route ou voie d’eau). EVE calcule non seulement les émissions de CO2 et le prix du carburant mais aussi les effets indirects sur l’environnement : bruit, accidents, pollutions atmosphérique…

 

« Les logisticiens ont un réflexe routier, ferroviaire, mais peu fluvial  » explique le directeur de VNF Thierry Duclaux. Bien entendu, la comparaison montre que le fluvial est plus durable que le routier. Cet outil est donc aussi un moyen marketing pour valoriser le transport fluvial, délaissé au profit du train ou de la route. Mais bien qu’on lui reproche sa lenteur, cet éco-comparateur est là pour rappeler qu’il faut aussi prendre en compte des coûts externes plus faibles dans le cadre du transport fluvial. Un convoi fluvial peut en effet faire économiser jusqu’à 10% par rapport à un transport « conventionnel » par axe routier.

 

L’éco-calculateur « EVE » est issu d’un travail collaboratif entre les équipes de développement de VNF et de l’ADEME qui a fourni l’outil de mesure du Bilan Carbone™ pour comptabiliser les émissions de gaz à effet de serre.

 

Outre le calcul des coûts externes, l’éco-calculateur EVE est très complet et offre d’autres avantages majeurs :
• Il permet un calcul personnalisé
• C’est le premier éco-calculateur à prendre en compte les différents types de conditionnements (conteneurs, vrac,…)
• Il s’adapte aux différents types de bateaux (Freycinet, convoi,…)
• Ses valeurs de référence sont d’une grande fiabilité puisque les bilans carbone et énergétique pour le mode de transport fluvial se basent sur des ratios définis en accord avec l’ADEME
• Il intègre un lien vers le site Mappy
• Il intègre également une notice explicative détaillée fournissant une information complète et transparente sur la méthode et les sources de données.

 

 

Les nombreux avantages du transport fluvial

 

Aujourd’hui plébiscitée par les professionnels pour ses performances économiques et environnementales, la voie d’eau permet aux marchandises de pénétrer sans nuisance au cœur des agglomérations et convainc de plus en plus de chargeurs et de donneurs d’ordre, grâce aux avantages suivants :
Transport de masse : un convoi fluvial de 5000 tonnes transporte autant de marchandises que 5 trains complets ou 250 camions.
Economie d’énergie : 3,7 fois moins consommateur que la route en termes d’équivalent pétrole à la tonne transportée.
Emission de CO2 : le transfért de la route à la voie d’eau permet de diviser par 4 les émissions de CO2.
Sécurité : les accidents sont rares, le transport fluvial est donc bien adapté et aux convois exceptionnels et aux matières dangereuses.
Fiabilité : les convois ne subissent pas les embouteillages et permettent de garantir les délais de livraison.
Nuisances sonores : le transport fluvial est un mode doux et beaucoup moins bruyant que les autres modes.


L’avis Sequovia

 

Cette initiative prouve qu’un transport peut être à la fois rentable, écologique et sûr. Le transport fluvial ne peut cependant pas convenir au transport de toutes les marchandises (les denrées périssables notamment), mais il est important de valoriser ce mode de transport délaissé ces dernières années.

 

En parallèle de cette initiative, l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) et le BIOIS (Bio Intelligence Service) ont développé un éco-calculateur prenant en compte tous les moyens de transport et l’ADEME a aussi son propre calculateur.

Articles proches :

Julien Morel Développement durable, Economie, TIC et services, Transports durables , , , , , , , ,

Déposer un commentaire à l'article : EVE, un nouvel éco-comparateur pour inciter au transport fluvial