Sequovia parle de Biolodging

 William Rousseau a créé son blog avec l’envie de montrer que voyager, avec tout ce que cela comporte à savoir transports, hébergements, était un mot compatible avec développement durable.
Par le biais de biolodging, il est possible d’effectuer une sélection qualitative des établissements s’inscrivant dans le développement durable ainsi que des solutions pour compenser les émissions de GES engendrés.

 

Le blog de William Rousseau offre un référentiel des établissements travaillant en accord avec une politique environnementale, sociale, économique et sociétale permettant une évaluation des initiatives « durables » mises en place par chaque hôtelier, afin de les remettre aux clients, leur apportant d’avantage de simplicité dans leur démarche, même si il existe dors et déjà des écolabels tels que Clé Verte ou Green Globe.
Une initiative aux profits des voyageurs mais également des hôteliers, qui ont la possibilité grâce à un système de grille déclinée en 100 questions, de démontrer leur engagement afin de parvenir à une labellisation ou du moins de s’inscrire dans une démarche de progrès.
La charte repose sur des moyens (« fait, pas fait, en projet ») couvrant trois volets :

  • “Eco-gestion” (gestion de l’eau, recyclage des déchets…)
  • “Eco-responsabilité” (pédagogie clients, formation du personnel, communication, politique d’achat responsable…)
  • Autres mises en oeuvre durables (investissements plus “lourds” : panneaux solaires, piscine naturelle etc…)

Outre le référentiel Biolodging, William Rousseau explique que l’on peut contribuer à un meilleur respect de notre planète en voyageant mieux et / ou en compensant ses émissions de carbone.Le principe est d’estimer les émissions carbones liées à notre voyage (par exemple l’avion) et calculer le coût de compensation des quantités de CO2 émises, via un don aux œuvres d’intérêt général.
Il est tout de même recommandé de prendre le sujet à la source, à savoir optimiser (au mieux) ses moyens de transport et favoriser des hébergements à moindre empreinte écologique.

 

Articles proches :

Flore Charuel Développement durable, Environnement, Transports durables

  1. Il n'y a pas encore de commentaire à l'article Sequovia parle de Biolodging
  1. Pas encore de rétrolien à l'article : Sequovia parle de Biolodging

Déposer un commentaire à l'article : Sequovia parle de Biolodging