Accueil > Développement durable > Consommation et recyclage des déchets papier en entreprises: peut mieux faire

Consommation et recyclage des déchets papier en entreprises: peut mieux faire

Alors que la conférence environnementale, s’est déroulée les 20 et 21 septembre et a fait de l’économie circulaire et des emplois verts deux thématiques majeures, le WWF et Riposte Verte publient la seconde édition du PAP50 Entreprises qui mesure les progrès des entreprises en matière de consommation et de recyclage de papier. Des résultats encourageants mais peut mieux faire…

Cette étude a pour but de vérifier le niveau de respect des engagements que les entreprises avaient pris en 2010. Constat principal : si les résultats sont encourageants, les entreprises ne sont pas encore à la hauteur des enjeux environnementaux posés par la consommation de papier et beaucoup de progrès restent à faire.

Dans le monde, 1 million de tonnes de papier sont consommées chaque jour et la demande globale continue de croître. Dans certaines régions, la production et la récolte de bois à destination du papier menacent des écosystèmes d’une valeur inestimable. Pourtant, une politique papier plus responsable, centrée sur la réduction durable de l’empreinte écologique à travers l’achat responsable, la maîtrise de la consommation et le recyclage des déchets papier s’inscrit dans une démarche d’économie circulaire créatrice d’emplois locaux.

Une note globale en hausse mais de gros efforts à faire pour les documents de communication externe

Les résultats de l’étude PAP50 2013 mettent en avant une plus grande implication de la part des entreprises interrogées, puisque le total des participants s’élève à 37 contre 32 en 2010. Quant à la note moyenne globale, celle-ci est en forte hausse passant de 43 points sur 100 en 2010, à 52 sur 100 aujourd’hui. Preuve qu’une politique papier responsable n’est pas l’apanage d’un secteur d’activité particulier, les 5 premières entreprises appartiennent à 5 secteurs d’activité différents.

Globalement, on constate un niveau de performance relativement bon au niveau du siège de ces grandes entreprises, et dans une moindre mesure sur leurs autres sites en France, même s’il reste une marge significative de progrès.

En revanche, l’étude révèle que la performance globale sur les documents de communication externe est mauvaise, que ce soit en termes de consommation, d’achat responsable et de recyclage. Plus inquiétant, très peu d’engagements ont été pris pour améliorer cette situation.

Le WWF France et Riposte Verte appellent à plus de transparence et à des engagements publics

Malgré une amélioration des résultats de l’étude PAP50 Entreprises 2013, les engagements publics d’amélioration des pratiques de gestion du papier restent trop peu nombreux. Elles sont en effet moins d’une entreprise sur cinq à le faire aujourd’hui. Le niveau de transparence sur leur performance environnementale est quant à lui toujours peu satisfaisant.

Le Comité PAP50 s’engage à renouveler cette étude en 2016.

Pour en savoir plus :

- « PAP50 Entreprises 2013 : L’évaluation de la politique papier de 50 grandes entreprises françaises »

- www.riposteverte.com/etudes-pap50-entreprises

- Twitter : #PAP50

 

 

Articles proches :

Franck Développement durable

  1. Il n'y a pas encore de commentaire à l'article Consommation et recyclage des déchets papier en entreprises: peut mieux faire
  1. Pas encore de rétrolien à l'article : Consommation et recyclage des déchets papier en entreprises: peut mieux faire

Déposer un commentaire à l'article : Consommation et recyclage des déchets papier en entreprises: peut mieux faire