Accueil > Développement durable > Quelle transition énergétique pour les plus pauvres ?

Quelle transition énergétique pour les plus pauvres ?

En 2012, près de trois milliards de personnes dépendent de la biomasse pour leurs besoins énergétiques ce qui se traduit par une déforestation importante.  Selon l’OMS, 1.3 millions de personnes décèdent chaque année à cause de la mauvaise combustion des appareils de cuisson et de chauffage. L’accès à une énergie efficace, sûre et moins polluante est à la fois un enjeu de développement économique et humain mais aussi un enjeu sanitaire et environnemental.

L’accès durable à l’énergie doit reposer sur des formes d’énergie adaptées aux usages et aux besoins fondamentaux des populations les plus pauvres, et sur des technologies et des équipements les plus efficaces et les plus propres possibles. Il s’agit à la fois de répondre aux besoins immédiats et de favoriser le développement des plus démunis, en utilisant les ressources énergétiques les moins nuisibles pour l’environnement et le changement climatique. La production d’électricité, à partir de sources renouvelables non polluantes (solaire, hydraulique, éolien), chaque fois qu’elles sont disponibles localement, doit donc être favorisée. Comme le souligne le dernier rapport du GIEC (Groupement Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat), les énergies renouvelables pourraient fournir les trois quart de la demande énergétique mondiale contre à peine 15 % à l’heure actuelle.

Les expériences d’Electriciens sans frontières sont aujourd’hui une référence, qu’il s’agisse de l’utilisation de turbines hydrauliques au Laos ou au Népal, ou d’ensembles photovoltaïques pour alimenter des centres de santé à Madagascar, des écoles au Sénégal, ou des systèmes d’irrigation au Burkina Faso. Les centaines de projets conduits dans plus de 40 pays suffisent à montrer que, même dans les zones les plus déshéritées, l’usage de formes d’énergie performantes et naturellement propres n’est pas une utopie.
Bien plus, le recours à des sources d’énergie locales et non épuisables, réduit la dépendance des populations concernées vis-à-vis de moyens traditionnels coûteux (pétrole, piles jetables) et souvent hors de portée pour les villages isolés. La transition énergétique vers les énergies renouvelables dans les pays en développement est donc à la fois possible et économiquement justifiée. Elle ne peut cependant réussir que si les actions mises en place sont ancrées dans la durée. C’est pourquoi la pérennisation est au coeur des projets portés par Electriciens sans frontières. Elle suppose d’abord une adéquation entre les services énergétiques rendus et les besoins des populations. Mais le bon fonctionnement des installations sur le long terme passe aussi par un transfert de compétences, des modules de formation adaptés, et un accompagnement afin que, sur le terrain, les acteurs s’approprient les technologies mises en place. La réussite des projets repose enfin sur la mise en place systématique d’activités génératrices de revenus destinées à financer la maintenance des matériels et à soutenir durablement l’émergence et l’activité d’opérateurs locaux.

Depuis plus de 30 ans, les bénévoles d’Electriciens sans frontières, avec le soutien de nombreux donateurs et partenaires, mettent en oeuvre et partagent leurs compétences pour développer un accès à l’électricité sûr, pérenne et respectueux de l’environnement au service des populations démunies.Au coeur de l’Afrique, au Cambodge comme au Pérou, leur action reste guidée par les mêmes principes fondamentaux : le recours privilégié aux énergies renouvelables, l’appui sur les acteurs locaux et la formation de techniciens. En articulant fourniture d’énergie pour les ménages ou pour des services collectifs, et création d’activités génératrices de revenus pour les populations locales, les interventions d’Electriciens sans frontières démontrent qu’il est ainsi possible d’assurer durablement cette transition énergétique indispensable au développement des plus pauvres de la planète.
Pour plus de renseignements : www.electriciens-sans-frontieres.org

Articles proches :

Franck Développement durable

  1. Il n'y a pas encore de commentaire à l'article Quelle transition énergétique pour les plus pauvres ?
  1. Pas encore de rétrolien à l'article : Quelle transition énergétique pour les plus pauvres ?

Déposer un commentaire à l'article : Quelle transition énergétique pour les plus pauvres ?