Accueil > Développement durable, Economie, Environnement, Finance, Social > Nouvelle enquête de Novethic : l’Investissement Socialement Responsable en forte hausse

Nouvelle enquête de Novethic : l’Investissement Socialement Responsable en forte hausse

Le Centre de Recherche ISR de Novethic vient de publier jeudi dernier la 8ème édition de son étude annuelle sur l’Investissement Socialement Responsable (ISR). L’ISR a connu une forte croissance sur un an, avec un marché national qui atteint les 115 milliards d’euros sur l’année 2011.


  • Le marché de l’ISR en forte hausse

L’ISR a dépassé la marche des 100 milliards d’euros, pour atteindre 115 milliards lors de l’année 2011. C’est ce que démontre la dernière enquête publiée le jeudi 12 avril par Novethic, filiale de la Caisse des Dépôts. L’ISR, investissement prenant en considération les enjeux du développement durable, a augmenté de 69% entre 2010 et 2011.

L’enquête a été réalisée auprès de l’ensemble des sociétés de gestion françaises présentes sur le marché de l’ISR et des investisseurs institutionnels ayant adopté des pratiques ISR. C’est la 8ème édition de l’étude portant sur « Le marché ISR français », publiée par Novethic.

Novethic est un centre de recherche spécialisé dans l’ISR et la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE). En outre, elle est un média et produit des articles sur le développement durable. Enfin, Novethic attribue le Label ISR « aux fonds d’Investissement Socialement Responsable qui prennent systématiquement en compte des critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) ».

  • Les résultats de l’étude

En 2011, les investisseurs institutionnels représentent 70% du marché de l’ISR, soit environ 81 milliards d’euros. Les assureurs privés sont désormais dominants et possèdent 40% des encours ISR des investisseurs institutionnels, contre 23% en 2010. Les encours restants sont principalement détenus par les caisses de retraite et de prévoyance (20%) et par les institutions publiques (18%).

Les particuliers détiennent donc 30% du marché (36 milliards d’euros), proportion constante par rapport aux années précédentes.

Un total de 53 sociétés de gestion et de deux investisseurs institutionnels est en charge d’actifs ISR. Il est important de noter « qu’une seule société de gestion concentre 48% des 115 milliards d’euros d’encours ISR français ». En 2010, le marché était moins concentré, puisque les deux premiers acteurs géraient un tiers des encours ISR.

  • Vers l’intégration des enjeux ESG dans la prise de décision

« Depuis 5 ans, un nombre croissant d’acteurs prennent en compte, au cas par cas, les enjeux ESG (Environnement, social, Gouvernance) dans leur gestion financière globale ». En outre, ces acteurs français agissent par le biais de trois démarches: l’exclusion, la diffusion de l’analyse ESG et les pratiques d’actionnaires engagés.

Ainsi, de plus en plus d’acteurs financiers excluent les armements controversés, et 26 des 58 répondants à l’enquête ont mis en place une politique allant dans ce sens. En outre, une dizaine de sociétés de gestion ont déployé une politique d’exclusion vis-à-vis des entreprises ou Etats coupables de violations graves, selon des conventions internationales de droits humains, ou concernant l’environnement par exemple.

Enfin, les acteurs intègrent plus fréquemment des critères ESG dans leurs analyses financières. En 2011, « 59% du panel de l’enquête, ce qui représente près de 2000 milliards d’euros d’actifs, déclarent avoir créé des passerelles entre analyses financière et extra-financière via leurs bases de données et organisations internes ». Ce taux a augmenté de manière constante (+6% chaque année), depuis 2009.

  • Avis Sequovia

L’enquête réalisée chaque année par Novethic apporte une information précise et de grande valeur concernant l’évolution du marché de l’ISR en France. Celui-ci a explosé ces dernières années, et ne représentait que 3,5 milliards d’euros en 2003. Cette évolution suit la tendance actuelle du développement durable, les organismes et établissements publics étant chaque année plus nombreux à s’engager dans une démarche responsable.

Les acteurs financiers ont une importance capitale dans la prise en compte des enjeux de la RSE par l’ensemble de la société. Ils disposent d’une influence considérable sur les entreprises, les collectivités et les particuliers, ils peuvent aujourd’hui les encourager à favoriser les investissements responsables. L’utilisation de critères de RSE par les sociétés de gestion va permettre à tout à chacun d’avoir accès aux fonds éthiques et de ce fait de promouvoir leur essor.



Articles proches :

Adrien Développement durable, Economie, Environnement, Finance, Social , , , , ,

  1. Laget
    16/04/2012 à 19:35 | #1

    En gestion collective, le marché a connu une décollecte de 2,4 Mds € (= les épargnants ont retiré leur argent des fonds ISR). La progression des encours n’est due qu’à la « conversion » de fonds non ISR en ISR (25 Mds €), décision unilatérale des gérants (sur des critères qui leur appartiennent, sans consultation de leurs clients), pratique discutable. Attention aux emballements hâtifs…

  1. Pas encore de rétrolien à l'article : Nouvelle enquête de Novethic : l’Investissement Socialement Responsable en forte hausse

Déposer un commentaire à l'article : Nouvelle enquête de Novethic : l’Investissement Socialement Responsable en forte hausse